Aux séjours linguistiques citoyens, visez la mention au Bac !

Le Ministère de l’Education Nationale dans le B.O. spécial n°1 du 4 février 2010 propose de nouvelles mesures visant à donner une impulsion forte à l’enseignement des langues au lycée.

 Au delà de toute polémique concernant la mise en pratique de cette circulaire, à laquelle il ne nous appartient pas de nous mêler, chez SILC nous nous réjouissons de cette prise de conscience et de ce nouvel élan, qui semble être donné à l’enseignement des langues.

L’une des mesures énoncées consiste à « favoriser les moments de pratique authentique de la langue ». Nous sommes persuadés depuis 45 ans que c’est la meilleure façon, sinon la seule, de s’approprier une langue vivante. C’est pourquoi nous nous attachons à faire voyager les jeunes français aux quatre coins du monde, mais aussi à recevoir des jeunes étrangers de tous les continents. Cette mise en situation réelle de prise de parole a un impact indiscutable sur la maîtrise d’une langue étrangère et constitue un atout remarquable pour les études dans le supérieur, à condition de s’y prendre dés le secondaire.

 Florence Lebois-Galy, directrice adjointe du CEFAM (Centre d’Etudes Franco Américain) nous le confiait dernièrement. Le grand nombre d’étudiants ayant effectué un séjour linguistique avant d’intégrer son école, partent avec un atout indéniable. La maîtrise des langues de ses étudiants est nettement meilleure. Qui plus est, un séjour linguistique enrichit son participant de deux atouts supplémentaires pour favoriser la réussite des études dans le supérieur :

  • un degré de maturité supérieur à leurs camarades restés en France
  • une ouverture d’esprit plus grande que la moyenne.

Chaque saison, après le premier trimestre nous sommes contactés par des étudiants en classes préparatoires, qui préfèrent renoncer pour cette année, leur niveau en langues vivantes étant trop faible. Ils décident bien souvent de consacrer un trimestre pour partir renforcer leur niveau en Grande Bretagne, en Irlande, en Espagne ou encore en Allemagne.

Combien d’étudiants échouent aux épreuves de concours d’entrée aux grandes écoles à cause d’une note en langue rédhibitoire? La plupart des grandes écoles exigent de leurs étudiants un niveau élevé en langues vivantes étrangères, qu'il sera d’autant plus aisé d’atteindre si l’on a eu l’occasion de partir plus tôt en séjour linguistique.

Obtenir la moyenne en langue au bac, n’est donc pas suffisant pour envisager des études supérieures confortables. Le BO propose en effet de prendre en compte les expériences à l'étranger, en "rénovant les épreuves de langues pour la session 2013 du baccalauréat pour permettre de valoriser les compétences orales des candidats à l'examen". C’est pourquoi nous encourageons tous les élèves du secondaire à partir en séjour linguistique.

Afin de satisfaire les besoins de chacun, SILC propose différents séjours dès le plus jeune âge, pour vous donner les clefs de la réussite.

 

 

Prenez de l'avance avec SILC et visez la mention ! Inscrivez-vous sans plus attendre à nos séjours intensifs de printemps :

séjour linguistique Prépa Bac - Club 4 Grande-Bretagne - Club 4 Espagne -

Club 4 Allemagne 

et bien d'autres sur www.silc.fr

 

Article du Bulletin Officiel

Coordonnées du CEFAM