Monnaie étrangère

Changer sa monnaie avant le départ... 

Pour les plus jeunes, échanger des devises étrangères avant le départ est préférable. Pour cela il est conseillé de voir directement avec sa banque, au minimum 15 jours avant le départ, car elles ont rarement des livres ou des dollars à disposition et doivent donc les commander. Il ne faut pas hésiter à négocier les frais de change.

Pour ceux qui partent en Angleterre, les agences Banque Postale des grandes villes proposent également de changer des livres sterling directement au guichet, cela peut s’avérer pratique lorsque le départ est proche.

Attention : si le jeune a besoin d’argent de poche supplémentaire une fois sur place, il ne sera pas possible pour les encadrants de lui faire une « avance ». Aussi il faut veiller à ce qu’il ait suffisamment avec lui pour la durée du séjour (sachez toutefois qu'en cas de besoin, si l’enfant s’était fait voler son argent ou s’il avait tout dépensé, il est possible de lui en transférer pendant le séjour via Western Union).

Bon à savoir : à la gare de l’est (près de la gare du Nord donc idéal pour les départs Eurostar vers la Grande-Bretagne), le bureau de change « CEN change » offre des taux corrects, et ne prend pas de commission.

NB : Pour certains pays, la devise étrangère ne peut pas s’acheter en France (les francs CFA par exemple), il faudra donc s’en procurer à l’arrivée sur place (échange de monnaie en liquide ou via une carte bancaire).

Ou changer sa monnaie après le départ ?

Attendre l’arrivée sur place pour faire du change de devise a des avantages, notamment celui d’éviter de transporter trop de liquide sur soi (et de tenter des personnes malveillantes) ; par ailleurs le taux de change pris en compte est celui du jour et la commission est souvent plus avantageuse – pour cela il est impératif d’avoir une carte bancaire internationale, utilisable dans le pays de destination. A savoir également : certaines banques ont des accords avec les banques étrangères, et ont donc des taux de change négociés. Il est préférable de se renseigner au préalable auprès de sa banque.

  • Pour un voyage dans l’un des 17 pays de la zone Euro :

Le retrait de monnaie locale est possible dans les distributeurs automatiques à l’aéroport, à la gare ou aux guichets automatiques des banques. Il n’y a aucun frais sur les paiements par carte bancaire ; en revanche pour des retraits d’argent liquide, des frais de l’ordre d’1€ peuvent être prélevés par la banque.

  • Pour un voyage en Europe, hors zone Euro :

Pour les séjours en Angleterre, Pologne, Suède, Suisse, Norvège,… il y a en revanche des frais prélevés par les banques pour les paiements par carte bancaire (environ 2% de l’achat), qui sont encore un peu plus importants pour les retraits (entre 2 et 3% + un forfait fixe, tout dépend des banques) – se renseigner auprès de sa banque pour connaître les frais prélevés par transaction.

  • Pour un voyage hors Europe : 

Pour les voyages aux USA, en Chine, en Russie,… que ce soit pour un retrait ou un paiement par carte bancaire, des frais seront appliqués, ne pouvant pas dépasser 4% du montant de la transaction, plus éventuellement un forfait fixe.


Dans tous les cas, il est préférable d’éviter les paiements répétés de petits montants, qui peuvent finir par coûter cher lorsqu’un forfait est appliqué à chaque transaction.
Le plus pratique est de retirer de la monnaie locale pour les petits paiements, en arrivant à l’aéroport après la récupération des bagages : c’est sûr (surtout dans les endroits un peu ‘exotiques’) et le taux de change pratiqué est en général correct. Les banques peuvent aussi changer des billets d’Euros en monnaie locale, ou à partir d’une carte de crédit. Eviter en revanche les hôtels et les petites échoppes de change ‘’au coin de la rue’’ : les taux sont parfois prohibitifs, il y a des risques d’escroquerie, ils sont parfois au bord de la légalité, ou peuvent fournir des billets douteux.

© B. Langlois/AFP