Scolarité à l'étranger

Pauline travaille au service Recherche et Développement chez SILC. Elle a notamment travaillé sur les programmes de la nouvelle gamme de séjours scolarité à l’étranger. De l’inscription du participant jusqu’au jour du départ, plusieurs étapes essentielles jalonnent le parcours. Elle nous décrit précisément ce qui attend les futurs candidats pour une scolarité à l’étranger.


SILC : “Pauline, peux-tu nous dire quelles sont les qualité requises pour partir suivre une scolarité à l’étranger ?”

Pauline : “Les lycéens de 15 à 18 ans qui souhaitent partir à l’étranger seuls pour quelques mois doivent mettre en avant une forte motivation. Ils doivent faire preuve d’autonomie, de maturité, et avoir le sens de la communication. Cela peut se révéler lors de l’entretien préalable, et via le dossier dans lequel ils mettront en avant des projets ou centre d’intérêts personnels. Il est également important que le candidat ait un bon niveau d’anglais pour pouvoir s’exprimer et comprendre l’essentiel en début de séjour ; nous exigeons une moyenne de 14/20 en anglais, et un bon niveau scolaire, avec une moyenne générale de 12/20 minimum.  Les parents doivent être préparés à la séparation, et sont un soutien essentiel qui conditionne également la réussite du séjour.


SILC : “Comment déposer sa candidature pour un séjour en scolarité ? ”

Pauline : “Les candidats au départ doivent d’abord remplir la fiche de pré-inscription, et envoyer un acompte de 1745€, dont 245€ de frais de service. L’inscription est alors prise en compte par SILC, qui envoie un dossier d’inscription en anglais, à renseigner précisément. Un correspondant SILC invite ensuite le candidat et ses parents à un entretien personnalisé pour évaluer ses motivations, et tester ses compétences écrites et orales en anglais. Après cet entretien, si le dossier est accepté, il est envoyé au correspondant étranger pour validation également. Celui-ci se met alors en quête d’un établissement et d’une famille d’accueil dans le pays choisi.


SILC : “Une fois que le dossier est accepté, comment préparer son départ à l’étranger ?”

Pauline : “Une fois sa candidature acceptée, le candidat doit en effet préparer son séjour : étude de la géographie locale, de l’histoire, des us et coutumes, des codes comportementaux. Internet regorge de sites d’information locales, de blogs d’expatriés ou de jeunes qui sont aussi partis en scolarité et peuvent partager des conseils pratiques.

Plus le candidat sera préparé, moins le choc culturel sera important et l’intégration rapide.

Il est également important de prendre contact avec la famille d’accueil avant le départ pour faire connaissance.

Enfin il faut impérativement gérer toutes les formalités : visa, passeport, titres de transport A/R, moyen de communication une fois sur place,...

SILC : “L’établissement scolaire en France joue-t-il un rôle ?”

Pauline : “Généralement, les équipes enseignantes des lycées en France sont favorables aux intégrations à l’étranger, il est donc rare qu’elles s’opposent à un départ. Une année à l’étranger est considérée comme “sabbatique”, car aucune équivalence n’existe entre les établissements français et étrangers, et que les diplômes ne peuvent être passés. En revanche le corps enseignant s’accorde à dire qu’il ne s’agit jamais d’une année “perdue” car au delà des progrès linguistiques, l’expérience apporte une grande ouverture d’esprit, confiance en soi et maturité, des bénéfices importants pour poursuivre sa scolarité sereinement.


Pour en savoir plus : consultez les programmes scolarité :