Deux types d’hébergements sont proposés aux candidats au départ en séjour linguistique : chez l’habitant, seul ou avec d’autres jeunes de son âge, ou en résidence collective (auberge de jeunesse, hôtel, internat de collège,...).

Les deux formules ont leurs intérêts et leurs inconvénients. SILC vous les décode pour vous aider à choisir.


Hébergement en famille :

AVANTAGES

+ Familles sélectionnées après entretien de motivation et visitées par une personne vivant dans la zone de séjour.

+ Approche différente de la civilisation du pays à travers ses habitants : rythme de vie, traditions, repas, tout ce qui fait la culture du pays.

+ Confrontation à la langue en situation réelle (membres du foyer, TV, radio, journaux,…).

+ Déplacements via les transports en commun, qui favorisent l’autonomie.

INCONVÉNIENTS

- Inadéquation possible entre les attentes des parents et des participants et la réalité du pays : écart de niveau social, habitudes alimentaires différentes, emploi du temps de la journée différent,… Il faut être prêt à découvrir et à

s’adapter à un environnement de vie différent.


Hébergement collectif :

AVANTAGES

+ Pas ou peu de déplacement nécessaires : les cours et activités ont souvent lieu sur place.

+ Ambiance souvent internationale car les participants accueillis proviennent de différents pays.

+ Idéal pour ceux qui sont un peu timides : le participant est entouré d’autres jeunes français et encadré par des accompagnateurs français.

INCONVENIENTS

- Contact avec d’autres jeunes français 24h/24. Les séjours en “groupes internationaux” permettent d’éviter cet écueil.

- Moins de contacts avec la population, découverte culturelle plus superficielle.


Bon à savoir :

Les familles d’accueil sont parfois décriées. Bien souvent il leur est reproché d’être trop «anglaises, espagnoles,…». Si l’on ne souhaite pas « vivre à l’anglaise », il est préférable d’opter pour un hébergement collectif. C’est au participant de s’adapter au mode de vie de ses hôtes, non l’inverse. En voyage, il faut être prêt à découvrir quelque chose d’inconnu et faire son possible pour s’adapter à ce nouvel environnement : repas, horaires, habitudes diffèrent.
Voici un diaporama avec 7 conseils pour bien s’intégrer dans une famille d’accueil :