Une professeure de l’université de Floride a mis en évidence le fait que l’apprentissage d’une langue étrangère améliore notre tolérance. Extraits de son article...

Amy Taylor, professeure associé en linguistique appliquée à l’université de Floride, plaide en faveur d’un apprentissage des langues étrangères dans les universités américaines. Elle rappelle que “l’apprentissage des langues étrangères présente de multiples avantages. La recherche prouve, par exemple, que les personnes âgées qui parlent plusieurs langues sont moins susceptibles de développer des symptômes de démence sénile.”
Au delà des bénéfices linguistiques évidents, elle met en avant les apports cognitifs et émotionnels que génère l’apprentissage d’une autre langue que sa langue maternelle :

Compréhension interculturelle


“Apprendre une langue, c'est forcément s'imprégner de cultures différentes. Les étudiants piochent des éléments culturels associés à la langue pendant les cours, mais aussi au fil de leurs expériences d'immersion… Avec l'aide de leur professeur, les étudiants peuvent s'exercer à développer une pensée critique sur les stéréotypes associés à différentes cultures, qu'il s'agisse de nourriture, d'apparence ou de façons de converser.”

Adaptation à l’inconnu plus aisée


“Une personne dotée d'une haute tolérance à l'ambiguïté trouve les situations inhabituelles plus excitantes qu'effrayantes… Toute conversation dans une langue étrangère implique l'utilisation de mots inconnus. Si l'un des interlocuteurs passait son temps à interrompre l'échange pour dire : "Attendez, je ne connais pas ce mot. Laissez-moi le chercher dans le dictionnaire", il serait difficile de discuter. Les personnes dotées d'une haute tolérance à l'ambiguïté ne ressentent aucune gêne à poursuivre la conversation bien qu'elles ne comprennent pas tous les mots.”

Autres bénéfices de cet apprentissage


“Une haute tolérance à l'ambiguïté comporte beaucoup d'avantages. Elle aide les étudiants à limiter leur anxiété dans le cadre de la vie en société et facilite leurs futures expériences d'apprentissage des langues. Sans surprise, plus une personne est habituée à apprendre des langues, plus elle est à l'aise avec l'ambiguïté inhérente à cet apprentissage.
Mais ce n'est pas tout. Les personnes dotées d'un haut niveau de tolérance à l'ambiguïté ont l'esprit d'entreprendre ; elles sont plus optimistes, plus portées sur l'innovation et la prise de risques.


Article complet à lire sur le site de l’Etudiant.