Cours en lycée en Finlande ©Amanda Soila

Reconnu comme étant l'un des modèles d'éducation les plus performants au monde notamment dans le classement PISA, le système scolaire finlandais place l’équité, le développement personnel et la valorisation de l’enfant au coeur de l’éducation. Découvrez ses particularités, ainsi que notre programme scolarité en Finlande pour les 15-18 ans.

Organisation de l’année et ambiance de travail

L’année scolaire en Finlande débute mi août et s’achève fin mai, ce qui correspondent à 190 jours de classe. Les élèves finlandais ont 10 semaines de congés d’été, quelques jours de congés en automne et à Noël, et une semaine en février. La journée d’école démarre généralement vers 8h30 et se termine à 15h30, avec 2 récréations de 15 minutes et une pause déjeuner d’une demi-heure. 

Cours en lycée en Finlande

La plupart des élèves pratique ensuite des activités extra-scolaires (sportives / artistiques…) avant de rentrer chez eux pour faire leurs devoirs.

L’ambiance dans les établissements est décontractée et tolérante ; par exemple, dans certains établissements, les adolescents appellent les professeurs par leurs prénoms ; il n’est pas rare également que les portes de bureau des personnels enseignants et administratifs restent ouvertes pour permettre aux élèves de venir échanger quand bon leur semble. 

Quant aux salles de classe, pas de tableau noir ni de bureau sur une estrade : les salles de classe sont ouvertes et modulables ; l’utilisation des TIC (Technologies de l’Information et de la Communication) sont encouragées à l’échelle nationale, aussi certains élèves se voient remettre des tablettes avec des manuels numériques, ou ont un accès facile à des tablettes ou ordinateurs pendant les cours. Le rôle des enseignants est de favoriser la participation de chaque élève et l’interactivité. Pendant un même cours, les élèves peuvent réaliser des exercices de différents niveaux de difficulté, et les éventuelles notes (une lettre de A à F pour les plus jeunes, une note sur 10 pour les lycéens) sont établies selon le niveau de chaque individu. 

Les 3 grands principes de l’éducation finlandaise

1. La Finlande considère que tout citoyen doit pouvoir disposer des mêmes possibilités d’éducation, indépendamment de son origine sociale, de ses moyens financiers, de ses origines ethniques, de son âge, ou encore de l’endroit où il vit. Aussi en Finlande, l’enseignement est gratuit à tous les niveaux : du préscolaire au niveau supérieur. Au préscolaire et durant l’enseignement fondamental, les manuels scolaires et le repas à la cantine de la mi-journée sont fournis gratuitement et le coût du transport pour les élèves vivant à une certaine distance de l’école est pris en charge. 

Repas typique cantine Finlandaise

Au secondaire supérieur (équivalent du lycée) et au niveau universitaire en revanche, les apprenants ou leurs parents doivent se procurer les manuels. Les élèves du secondaire ont droit à un repas gratuit. L’État subventionne également les repas des étudiants du niveau supérieur.

2. Également, l’école vise à valoriser au maximum le potentiel de chaque élève ; ceux qui présentent des difficultés d'apprentissage bénéficient, dès que le besoin s’en fait sentir, d’un soutien scolaire général ou intensif au sein même de leur établissement : l’élève bénéficie alors d’un projet pédagogique sur-mesure, et l’établissement se voit allouer des ressources supplémentaires. *

3. Autre grand principe : l’ensemble du personnel éducatif est impliqué dans le conseil et l’aide à l’orientation : contrairement au système français, cette mission n’incombe pas essentiellement au conseiller d’orientation.

Et enfin, pas d’uniforme, pas de surveillants, pas de barrières dans les écoles, et chaque matière est importante : les élèves s’y construisent en tant que citoyens et bénéficient d’une grande liberté.

Enseigner en Finlande : un métier prisé

Cours en lycée en Finlande ©Amanda SoilaEn Finlande, la carrière d’enseignant est un choix professionnel attrayant. Aussi, la sélection des enseignants est très stricte : 10% des candidats seulement sont admis en formation de professeur des écoles. Quant aux filières de formation des professeurs spécialisés dans une matière, leur coefficient d’admission varie entre 10 et 50% selon la discipline. 

Les enseignants bénéficient d’une large autonomie pour élaborer leur cours, ce qui contribue au fait que le métier conserve un certain prestige. A savoir également : les niveaux de salaire des professeurs de lycées finlandais sont supérieurs de 15% au salaire moyen des enseignants français.

Déroulement des années lycée

Au lycée, le programme est conçu pour durer trois ans, mais les élèves peuvent accomplir leur cursus en 2 ou 4 ans. Les études sont organisées en modules et non en classes d’âge, ainsi les étudiants peuvent fixer assez librement le rythme de leurs études. Chaque matière fait l’objet d’une évaluation à la fin du module. Lorsque l’étudiant(e) a suivi le nombre de cours requis comprenant aussi bien les matières obligatoires qu’optionnelles, il/elle reçoit un certificat de fin d’études d’enseignement général du secondaire.

Les études secondaires supérieures sont sanctionnées par l’examen national du baccalauréat comprenant quatre épreuves obligatoires : langue maternelle, et trois épreuves choisies parmi les suivantes : deuxième langue nationale, langue étrangère, mathématiques ou études générales (sciences humaines et sciences naturelles). Le candidat peut également choisir des matières optionnelles.

Le programme scolarité en Finlande de SILC

Ouvert aux jeunes de 15 à 18 ans, le programme est proposé sur des durées d’un trimestre, un semestre ou une année scolaire. 

Les participants sont accueillis dans des familles finlandaises résidant dans de petites villes : chaque soir et le week-end, ils retrouvent leur famille d’accueil. Les déjeuners les jours de classe sont pris à la cantine de l’établissement scolaire.

La journée, le participant intègre une classe de lycée avec d’autres élèves finlandais, et suit tous les cours avec sa classe. 

Cours en lycée en Finlande

Les matières obligatoires suivies sont : le finnois, le suédois (2e langue nationale), les langues vivantes, les mathématiques, la physique/chimie, l’histoire, l’instruction civique, le sport, la musique, le travail manuel, la religion, la biologie, la géographie, l’environnement… 

En plus des matières obligatoires, les élèves choisissent 3 matières en option (par exemple, les langues vivantes, la photo, la cuisine, la comptabilité, la philosophie,…). Ces options sont différentes en fonction des établissements.

Pour participer à ce programme, il est impératif d’avoir un bon niveau en anglais (une moyenne de 14/20 minimum est recommandée), ainsi que des connaissances basiques en langue finnoise car l’enseignement est exclusivement dispensé en finnois. Même si l’anglais est communément pratiqué dans les établissements scolaires et au sein des familles, avoir des connaissances en finnois favorise l’intégration tant au niveau familial, amical, que scolaire. 

Les participants peuvent suivre des cours de finnois avant le départ de France, puis ils peuvent démarrer le programme tout en poursuivant les cours en dehors de l’établissement scolaire. Les établissements accompagnent les participants pour qu’ils trouvent des cours de qualité, et leur recommandent de suivre un ou deux cours par semaine tout au long du programme (le coût des cours est de l’ordre de 50 à 150€ par semestre). 

Après la journée de classe, les participants peuvent pratiquer des activités extra-scolaires, de nature sportive ou artistique : les familles d’accueil sont là pour les conseiller et les aider à trouver le club d’activité qui leur convient.


>>> Intéressé(e) ? Contactez les conseillères SILC au 05.45.97.41.60, ou consultez le descriptif du programme Scolarité en Finlande sur notre site web.



©Amanda Soila, Vivre demain