CL_oct18-Dilara.jpg

Madame Najia E., installée en Charente, a eu l’opportunité d’accueillir Dilara, une jeune turque venue étudier en France, afin de progresser en français et de découvrir notre culture. Cette maman et sa famille ont ouvert leur foyer à Dilara pendant plus de 10 mois pour partager leur quotidien au cours d’une année scolaire dans un lycée d'Angoulême (cf également le témoignage de Dilara ci-dessus, publié dans le quotidien ©La Charente Libre).

Najia revient sur son expérience et nous faire part de ses impressions :

Comment vous est venue l’idée de devenir famille d’accueil ?

Nous sommes devenus famille d'accueil par hasard car ma fille lycéenne était en classe européenne, sa prof de l'époque était référente SILC et lui a parlé d'une jeune fille candidate à votre programme qui pourrait lui correspondre.

 

Depuis combien de temps, et pourquoi avez-vous décidé d’accueillir des jeunes étrangers chez vous ?

Après la discussion avec sa prof, ma fille m'en a parlé et m'a dit de contacter SILC ; Nous avons convenu d'un rendez-vous avec SILC, et on nous a parlé de cette jeune fille turque et du programme d'accueil de jeunes étrangers. Nous avons décidé de tenter l'aventure pour une année.

 

Qu’est-ce que cela vous apporte d’être une famille d’accueil ?

Nous avons eu la chance d'accueillir une jeune fille formidable ; Gentille, intelligente, Dilara a fait partie de notre famille pendant plus de 10 mois et c'est sans regrets. Nous sommes Franco-Marocains, de ce fait on a échangé et partagé nos trois cultures.

Comment se passe l’intégration des jeunes à leur arrivée ? Comment les aidez-vous à s’intégrer ?

Au début, chaque membre de la famille a participé à l'intégration de Dilara pour qu'elle soit à l'aise ; Tout en précisant que Dilara est fille unique et que nous sommes une famille nombreuse de 4 enfants, de 16 ans à 1 an pour la plus jeune. Dilara parlait déjà un peu le français, donc la communication était facile. Mes enfants ont très bien accueilli Dilara, n'ont exprimé aucune jalousie, et dès le départ ont noué une amitié et de la complicité avec elle. L'intégration s'est faite tout naturellement.

 

D’après vous, quels sont les « efforts » à fournir et les récompenses d’être une famille d’accueil ?

Les efforts...? Je dirais aucun ! Si ce n'est de faire attention à ce que notre jeune protégée s'adapte à notre mode vie, culturel, culinaire, et aux règles de la maison.  La récompense est immense à partir du moment où l'accueil est accepté par tous les membres de la famille. Nous avons aujourd'hui un nouveau membre dans la famille, une sœur et une fille de cœur !

Avez-vous rencontré des difficultés liés aux différences culturelles, à la religion ou autre ?

Nous avons accueilli une jeune turque de 16 ans. Aucune difficulté liée aux différences culturelles ; pour la religion aucune difficulté non plus car elle est musulmane comme nous, et même si sa religion avait été différente de la nôtre, nous l'aurions respectée et accueillie de la même façon.

 

Racontez-nous une anecdote qui vous a marqué en tant que famille d’accueil.

Etant Franco-Marocains, pour nos plats cuisinés, Dilara ne savait jamais si c'était typiquement français ou marocain ! Je lui ai donc proposé de mettre un petit drapeau à chaque repas ! Nous allions souvent visiter notre famille à Bordeaux, et une chose était sûre, dès que Dilara montait en voiture, elle ronflait dans les 5 minutes après notre départ...

 

Le petit mot de la fin

L'année scolaire a été excellente pour Dilara qui est une très bonne élève. 

J'ai offert un voyage au Maroc à Dilara pour les vacances de février. Nous sommes partis à 4, avec sa maman que j'ai invitée également, et ma fille aînée. Nous avons passé un très agréable séjour. Sa maman est revenue nous voir en juin, cela lui a permis de découvrir l'environnement de vie de sa fille ainsi que son lycée et ses nouveaux camarades français.

Dilara a prolongé son séjour d'une semaine pour nous accompagner à un mariage sur Paris, ça nous a également fait repousser les adieux... Très difficiles !

Aujourd'hui, nous avons gardé contact avec Dilara qui nous manque énormément. Mais elle revient nous voir en début d'année prochaine :) !



SI vous souhaitez vous lancer dans cette expérience, rien de plus simple, cliquez sur le bouton ci-dessous et remplissez le formulaire pour devenir famille d’accueil avec SILC.

button_devenir-famille-daccueil