Témoignage de Marie "un an en lycée anglais"

Marie W., 17 ans, originaire de Villiers-sur-Marne, est partie suivre une année scolaire au sein d'un établissement anglais à Warlingham, près de Londres. Partie depuis août 2019 pour une année scolaire de 10 mois et logée chez une famille d'accueil, elle a accepté de témoigner de son expérience et de répondre à nos questions.

Hello Marie ! Raconte-nous : comment as-tu eu l’idée de partir à l’étranger ?

"J’adore voyager et j’en parlais avec une amie, il y a à peu près deux ans et on citait en particulier le Canada. Quand j’en ai parlé à mes parents, ils étaient d’accord pour que je parte, mais pas aussi loin. Alors je leur ai proposé le Royaume-Uni."

Comment t’es tu préparée à partir ?

"J’ai révisé mes bases en anglais avant de partir, surtout les bases grammaticales et les expressions courantes. Pour les valises, j’ai commencé à faire des listes par types d’affaires et par ordre d’importance. Mentalement, je n’ai pas vraiment réalisé que je partais. En fait, j’ai réalisé en disant au revoir à mes proches."

Pourquoi avoir choisi de partir avec SILC ?

"Je me suis renseignée avec mes parents et on a découvert l’organisme. On a lu des avis d’anciens étudiants, de parents, et pu échanger et poser toutes nos questions sur ce programme au cours des différents appels avec la conseillère SILC."

As-tu rencontré des difficultés à ton arrivée ?

Warlingham"Oui, bien sûr, on sort totalement de notre zone de confort. Tout d’abord l’accent, les expressions, la façon dont parlent les habitants du pays. Ça peut être décourageant pour certaines personnes, mais il faut s’accrocher. Ensuite la difficulté à s’adapter à un nouvel environnement, une nouvelle culture, une nouvelle langue, un nouveau système scolaire et des nouvelles habitudes. Il y a aussi eu la difficulté de se faire de nouveaux amis ; il faut aller vers les autres même si on a peur de faire des fautes, et globalement ils sont là pour nous aider. Et bien sûr le manque du pays, mais ce manque se dissipe petit à petit."

Comment s’est passé ton intégration dans ta nouvelle école ? Et dans ta famille d’accueil ?

"L’intégration dans ma nouvelle école s’est très bien passée. Au début j’étais un peu perdue, car l’école est relativement grande, mais les professeurs sont très à l’écoute et les élèves très ouverts. Ma famille d’accueil nous a très bien accueillies ma host sister et moi. Les parents sont très gentils, à l’écoute et compréhensifs."

Cours d'informatique dans le college de Marie

Qu’est ce que cette scolarité t’apporte ?

"Les matières que j’étudie (maths, fashion et musique) sont des matières qui me plaisent beaucoup. Je crée, je dessine, je chante, je joue de la musique et c’est ce que j’aime le plus. Donc d’un point de vue artistique, créatif et intellectuel, ça m’apporte beaucoup. Mais excepté les maths, ce ne sont pas des matières que j’étudierai l’année prochaine en France ou dont j’ai besoin pour passer mon bac."

Quels types de difficultés rencontres-tu au quotidien ?

"En cours, ce sont les consignes et les instructions que donnent les professeurs, mais ils prennent le temps de bien m’expliquer et d’être sûrs que j’ai bien compris. Il y a aussi les mots que mes amis ou les lycéens utilisent, des mots de « slang » (=argot) que j’apprends tous les jours. J’avais beaucoup de difficultés les premiers mois mais maintenant beaucoup moins !"

Quelles sont les différences notables que tu as remarqué entre le système scolaire anglais et français ?

"La première grande différence est le choix des matières. En France on a un système de filières avec un emploi du temps fixe, une classe attribuée au début de l’année qui sera la même jusqu’en juillet, et des matières qui ne nous correspondent pas réellement ou des matières dont on aura pas forcément besoin pour notre avenir. Ici, au moment de l’inscription, on reçoit une liste de toutes les matières que l’on peut étudier et on choisit 3 matières qui nous plaisent. Les professeurs sont beaucoup plus à l’écoute et aident énormément les élèves à progresser, quitte à avoir du retard sur leur programme. Je trouve que l’école accorde beaucoup d’importance à la réussite des élèves et au travail personnel. On n'a que 13h de cours par semaine alors on a beaucoup de temps libre, que l'on dédie aux devoirs et aux révisions des examens. On accorde aussi beaucoup d’importance aux sujets sensibles qui touchent les élèves ou les Anglais. On a une heure de vie de classe par semaine, divisée en 2 cours de 30 minutes où on parle de ces sujets-là ou d’administration."

Raconte nous une journée type

"Le matin je me lève parfois à 6h, parfois à 9h en fonction de mon emploi du temps, puis je mange, je me prépare et je vais en cours. Je mets entre 45 min et 1h30 pour y aller, en fonction des bouchons. Mon emploi du temps est assez allégé : j’ai entre 1h et 5h de cours par jour. J’étudie maths, fashion, musique et vie de classe. A la fin de la journée, je rentre chez moi, je fais mes devoirs et je m’occupe avant le dîner. En semaine, on mange assez tôt, entre 18h et 19h ; et on mange très bien ! Ma "host mother" nous fait de très bons repas équilibrés et différents tous les soirs. Ensuite on retourne dans nos chambres, on aide la famille à ranger, on regarde la télévision ensemble, etc."

As-tu des conseils à donner aux personnes qui souhaitent et hésitent à partir en scolarité à l’étranger ?

"N’hésitez pas ! C’est une expérience incroyable, on se fait pleins d’amis qui viennent d’un peu partout dans le monde et il n'y a que des avantages à partir. On devient mature, indépendant.e, confiant.e, et surtout bilingue !"


Merci Marie pour ton témoignage ! Si vous souhaitez en savoir plus sur le programme scolarité en Grande-Bretagne que suit Marie, contactez nos conseillères au 05.45.97.41.60.


©https://coulsdon.ac.uk/