Nous n'allons pas parler de la sauvegarde ou non de la langue corse que certains voudraient ériger en langue maternelle obligatoire pour  les résidents de l'île de beauté.

Comme chaque année, ,j'ai eu le grand privilège de me déplacer dans cette partie de ma région sud est en avion. Les CRIJ de Bastia et d'Ajaccio nous ont accueilli avec autant de chaleur et de sympathie que d'ordinaire.

Il faut reconnaître que les parents sont inquiets à l'idée de voir leur progéniture quitter les bords de la méditerranée pour des contrées froides voire lointaines...

Avec force arguments et persuasion, nous parvenons tout de même à en convaincre d'envoyer leurs héritiers fréquenter "la perfide Albion", "la verte Irlande" ou même "big apple" de l'autre côté de l'Atlantique...

Ils préféreraient nettement les inscrire pour un séjour "Discovere Aiaccu" plutôt que "Discover London" !

Je reviendrai avec l'espoir qu'en 2009, mon voyage sera encore plus fructueux pour faire découvrir ce monde linguistique et culturel que SILC propose depuis plus de 43 ans.

A Ajaccio le 21 mars 2008

Patrick PORETTI