L'INTERVIEW DU MOIS

Laurence F. recrute toute l’année des accompagnateurs pour les séjours linguistiques et colos SILC. Au niveau du ratio d’encadrement et de la qualité des personnes recrutées, chez SILC, les exigences sont supérieures aux pratiques courantes. Laurence nous rappelle ce qui est prévu par la loi, les pratiques de certains organismes et ce que SILC exige pour garantir encore plus de sécurité à ses participants.

Dernières consignes avant le départ en séjour aux USA

SILC : “Laurence, peux-tu nous dire quelles sont les règles en terme d’encadrement de groupes ?”


Laurence F. : “Pour les séjours où les jeunes sont hébergés en famille d'accueil, nous suivons les règles de l’OFFICE et de l’AFNOR (SILC est certifié NF service, et donc contrôlé chaque année) : nous prévoyons donc 1 adulte accompagnateur pour 15 jeunes. Pour les activités culturelles, manuelles ou sportives, un encadrant autochtone est prévu pour respecter la loi française : 1 adulte pour 12 jeunes. Pour les séjours en résidence et les colonies de vacances, la loi* prévoit la présence d’un adulte pour 12 jeunes.
L'été, avec les congés hebdomadaires obligatoires, nous prévoyons un animateur pour 10 jeunes. Pour les séjours avec des enfants de primaires, les encadrants sont au nombre de 1 pour 10 enfants.
La sécurité des enfants est primordiale, il est donc hors de question d'économiser sur ce poste. Un séjour avec un nombre d’encadrants insuffisant peut vite tourner au cauchemar, voire au drame.
Pour les activités le nécessitant, ce sont des animateurs diplômés d’un Brevet d’Etat qui interviennent auprès du groupe : par exemple pour l’équitation ou l’escalade. Ils ont été formés aux consignes de sécurité et sont compétents pour enseigner la discipline.
La Direction Départementale de la Cohésion Sociale peut contrôler à tout moment la qualité et le nombre d’encadrants (soit en personne pour les séjours en France, soit en mandatant un membre de l'ambassade de France pour les séjours à l’étranger), une raison supplémentaire de respecter au minimum les taux d’encadrement légaux.”

SILC : “Certains organismes cherchent à économiser à tout prix sur ce poste coûteux - quelles questions les parents peuvent-ils poser pour s’assurer que l’encadrement du séjour sera optimal ? ”


Laurence F. : “Ils peuvent demander quel est le nombre d’accompagnateurs prévus, pour vérifier s’il correspond aux taux d’encadrement légaux. Ils peuvent également demander quels sont les diplômes ou compétences des encadrants, et sur quels critères ils sont recrutés. Les parents doivent pouvoir, pendant le séjour, joindre à tout moment l’encadrant référent (si leur enfant a exprimé un malaise, ou s’ils ont une info importante à lui transmettre par ex.). Vous pouvez également rechercher le projet éducatif de l’organisme : c’est le document de référence qui récapitule ses valeurs, dont tiennent compte les personnels d’encadrement.

SILC : “Quelles sont les exigences supplémentaires de SILC en matière de recrutement ?”


Laurence F. : “Pour les animateurs, le BAFA peut s'obtenir à partir de 17 ans. Chez SILC, nous n’acceptons des animateurs qu'à partir de 18 ans pour encadrer nos séjours en France, et à partir de 20 ans pour ceux à l’étranger. Le BAFD peut se passer à 21 ans. Chez SILC nous privilégions ceux qui ont déjà de l’expérience, et embauchons plutôt des Directeurs de 25 ans et plus.
Pour les séjours à l’étranger, nous exigeons que le BAFA ou le BAFD soient complètement validés au préalable.
Pour les professeurs, nous exigeons une expérience solide dans l’accompagnement de séjours linguistiques.
Pour tous nos séjours à l’étranger, la langue étrangère doit être maîtrisée afin que les encadrants puissent régler tous les aléas sur place.
Par ailleurs, je tiens à m’entretenir personnellement et individuellement avec tous les encadrants qui vont partir sur nos séjours. Cela me permet de répondre à leurs questions, de vérifier leurs compétences, et de transmettre toutes les consignes, essentielles au bon déroulement du séjour.
Pour l’anecdote, certains accompagnateurs encadrent des séjours SILC depuis près de 20 ans ! Avoir des encadrants fidèles, c’est une garantie de sécurité pour les jeunes car ils connaissent parfaitement le fonctionnement, les exigences de SILC, et les séjours.


*Guide juridique Enfants et Espaces – Règlementation des accueils collectifs de mineurs – Décret n° 2006-923 du 26 juillet 2006- Art R.227-15.