SILC - Passeport pour le monde

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - américain

Fil des billets

mardi 25 mars 2014

American slang : that’s hella cool* !

American slang*L’argot américain : c’est trop cool ! 

Comme les jeunes français, les américains utilisent sans s’en rendre compte une multitude de mots d’argot, que l’on n’apprend généralement pas en cours d’anglais en collège ou lycée. Découvrez ici quelques expressions typiquement américaines, que vous entendrez probablement au cours de vos discussions.

  • Got you / Gotcha = je t'ai compris. Lorsque l'on a compris une explication compliquée, on répond "gotcha !". S’utilise aussi, après avoir fait une blague, pour dire “je t’ai eu !”.
  • "Hella" = superlatif, contraction de l’expression “hell of a lot”. Même usage que notre "trop" en français (vous savez les "trop cool", "trop beau", "trop nul",…). Ex: "that's hella dough !" (cool) / “that's hella deep” (c’est trop classe) / I’m hella happy (je suis trop content) / i’m hella good (je me sens trop bien) / he’s hella handsome (il est trop beau) / this skirt is hella tight (cette jupe est trop stylée),...
  • "Nasty" = "Neat" = "Rad" = super cool !
  • "Whatcha gonna do Friday night ?" = "What are you going to do Friday night ?" - Les américains utilisent beaucoup les contractions de mots. Dans le même registre : "Gimme the bread" pour "Give me the bread" ou encore "Wassup ?" voire "S'up ?"pour “what's up?" (Quoi de neuf ?)
  • "Right back at ya" = à toi aussi. Ex: - Have a good day! - Right back at ya!
  • "Same here" = moi aussi. Ex: - I have so much work to do   - Same here dude!
  • "Sweet!" = sympa, cool. Ex: - I can do that for you - Sweet, thanks!
  • "Give me a break!"  = tu plaisantes !
  • "She’s the teacher’s pet" = c'est la chouchou du prof
  • "Get out of here!" = tu veux rire !
  • "to cut class" = sécher un cours
  • "Is that great or what?" = c'est génial non ?
  • My sister's boyfriend is a real "airhead". (= crétin)
  • I almost fell asleep during the test after an "all-nighter". = Nuit blanche
  • After working all day I am really "beat". (= crevé)
  • If you make another "boo-boo" like that, you won't have a job. (= erreur, bourde)
  • Do you know where the "can" is? = bathroom
  • He is a "couch potato" = lazy person (fainéant)
  • I need more time "to cram" for the test = bûcher pour un exam
  • This disco is really "dead" tonight (comme en français : c'est mort, pas d'ambiance)
  • Anna gave me an "earful" / "a lot of gossip" about our colleagues (raconter des ragots)
  • His older sister is a "fox" / is "foxy" = canon / sexy
  • I listened to the joke twice, but I still don't get it (= understand) = piger
  • Do you want rice or "spuds" for dinner? = patates
  • My father looks "square" in his jacket. = ringard
  • This food tastes “yucky” = dégoutante

Vous souhaitez ajouter des expressions à cette liste : postez les sur notre page Facebook avec le hastag #slangUS !

Découvrez également des mots d’argots anglais couramment utilisés en Grande-Bretagne.

Je vous laisse également apprécier cette vidéo pleine d'humour avec Hugh Laurie et une présentatrice qui font une "battle" sur le british slang VS american slang :

jeudi 12 août 2010

8 septembre : mise en application de la nouvelle taxe pour les Etats-Unis

Nous vous annoncions sur notre blog en juin de l'année dernière, l'arrivée d'une nouvelle taxe dans le cadre d'un séjour aux Etats-Unis. La date de mise en application de cette taxe vient enfin d'être arrêtée par le Bureau américain des Douanes et de la Protection Frontalière.

A partir du 8 septembre 2010, il vous faudra vous acquitter de la somme de US$14 pour vous rendre aux Etats-Unis.

Cette taxe inclut US$4 destinés à couvrir les frais administratifs du Bureau des Douanes et de la Protection Frontalière ainsi que U$10 de "taxe touristique" destinée à promouvoir le tourisme américain. Ce montant devra être réglé en même temps que la demande d'ESTA (Electronic System for Travel Authorization). Le paiement devra s'effectuer en ligne, par carte bancaire.

Si vous comptez partir aux Etats-Unis (ou au Canada via les USA) dans les 2 prochaines années et si vous ne changez pas de passeport d'ici là, nous vous invitons à effectuer votre demande d'ESTA dès maintenant afin d'éviter de payer cette nouvelle taxe (l'ESTA étant valable 2 ans et jusqu'à la date d'expiration de votre passeport). Pour toute demande d'ESTA faite à compter du 8 septembre, il vous sera demandé le règlement des US$14.

lundi 7 juin 2010

Vous souhaitez préparer une carrière internationale ?

Vous aimez les langues étrangères avec une préférence pour l’anglais ?
Vous rêvez d’étudier dans un environnement international et obtenir simultanément deux diplômes, l’un français et reconnu en France et en Europe, l’autre américain et délivré par une université prestigieuse accréditée par l’AACSB (Association to Advance Collegiate Schools of Business) ?
Vous désirez suivre des cours de commerce international en anglais dès la 1ère année ?
Vous avez besoin d’être encadré pendant toute votre formation par une équipe pédagogie à votre écoute ?

Si vous avez répondu « oui » à plusieurs de ces questions, le CEFAM est l’école faite pour vous.
Avec le CEFAM, débutez vos études en France et finissez les aux USA ou CANADA au sein d’universités prestigieuses. Profitez du système pédagogique américain et de cours intégralement enseignés en anglais.
Réalisez des stages chaque année à l’étranger  et construisez votre CV international !

Pour vous inscrire au CEFAM pour la rentrée de Septembre 2010 ou de Janvier 2011 : c’est maintenant !
Renvoyez-nous votre dossier de candidature (disponible sur www.cefam.fr) et passez notre concours dont les prochaines sessions sont fixées aux 18 Juin & 2 juillet 2010.

Plus d’infos : Cécilia Goyon 04 72 85 71 79 info@cefam.fr

Crédits photos : CEFAM

jeudi 21 janvier 2010

L'ESTA est obligatoire pour partir aux Etats-Unis

Ce nouveau système électronique, mis en place depuis le 12 janvier 2009, devient vraiment obligatoire à compter de ce jour.

L'ESTA (autorisation électronique de voyage) doit être demandée sur Internet par toute personne exemptée de visa, se rendant aux Etats-Unis (y compris bébés et enfants, pour qui une autorisation est obligatoire). La demande doit être effectuée au plus tard 72 heures avant le départ et sera vérifiée par la compagnie aérienne au moment de l'enregistrement. Sans cette autorisation, vous ne pourrez pas embarquer.

L'obtention de cette autorisation vous coûtera 14$, et vous pourrez vous la procurer sur le site officiel : https://esta.cbp.dhs.gov/esta/

A noter que la mise en place de l'ESTA, prévu au départ pour remplacer la carte de renseignements complétée dans l’avion avant l’arrivée aux Etats-Unis, n'a pas entrainé sa disparition. Le formulaire I-94W de couleur verte reste donc toujours d'actualité jusqu'à nouvel ordre.

Pour en savoir plus sur les modalités concernant les passeports et les visas ou pour connaître les coordonnées des Consulats et Ambassades, n'hésitez pas à consulter notre rubrique formalités.

lundi 18 janvier 2010

Nouvelle ère, nouvelles mesures de sécurité à venir

Janet Napolitano, la ministre américaine de la Sécurité Intérieure, a annoncé qu'une nouvelle série de mesures de sûreté allaient être mises en place dans les aéroports pour renforcer la lutte anti-terroriste.

Ces mesures incluent un renforcement des contrôles aléatoires et une présence accrue de policiers. Nous recommandons donc à tous les participants SILC se rendant aux Etats-Unis dans les prochaines semaines ou les mois à venir de se présenter dans les aéroports suffisamment tôt, les délais d'attente pour passer les portiques de sécurité étant rallongés. En effet, les bagages à main seront fouillés plus souvent et les fouilles corporelles pourront être systématisées.

En France, la DGAC (Direction Générale de l'Aviation Civile), précise quant à elle, que ces mesures continueront jusqu'à la mise en place des "body scanners" dans les aéroports en France. Ces nouveaux appareils permettront de "scanner" les passagers et d'éviter les fouilles corporelles. Tous les objets disposés dans les vêtements ou sur le corps du passager seront alors détectés. En plus de cette nouvelle formalité à venir, la DGAC précise le renforcement du profilage (basé sur le comportement des passagers), de l'amélioration de détection de traces d'explosifs, d'une meilleure analyse des informations concernant les passagers déjà signalés comme suspects et d'une formation plus adaptée du personnel en charge de la sûreté.

Pendant le voyage, certaines compagnies demanderont à ce que les passagers restent assis, avec leurs mains visibles, notamment lors de la dernière heure de vol, avant la phase de descente de l'appareil et d'atterrissage. D'autres compagnies pourraient interdire aux passagers l'accès à leurs effets personnels pendant certaines phases du vol. Le gouvernement canadien a d'ores et déjà interdit les bagages à main aux passagers se rendant aux Etats-Unis, pour éviter l'ensemble de ces désagréments et l'attente trop importante dans les aéroports.


Crédit photos : copyright Thinkstock getty images

mardi 12 janvier 2010

New York, la destination tendance du moment

New York City redevient la 1ère destination touristique des Etats-Unis, place qu'elle n'avait plus occupée depuis 1990.


L'Office du Tourisme de New York indique qu'en 2009, la ville a accueilli 45,3 millions de touristes (dont 8,6 millions d'étrangers). Un nombre plus important que prévu puisque la baisse de fréquentation n'a été que de seulement -3,9% par rapport à 2008 alors que la prévision était de -10% !

La Big Apple passe donc en tête devant Los Angeles, sa grande rivale californienne et Orlando sa petite soeur de Floride (N°1 en 2008).

46,7 millions de visiteurs sont attendus en 2010 et "the City that Never Sleeps" maintient également son objectif de 50 millions de touristes d'ici 2012.

Si vous aussi souhaitez visiter la Big Apple cette année, retrouvez tous nos programmes à New York :
- Nos séjours linguistiques "Discover New York" pour les 15-17 ans ou "Welcome to New York" pour les 18-25 ans, ou bien nos programmes linguistiques incluant une extension de séjour à New York (pour les 14-17 ans) : "Cours Internationaux en Famille", "American Civilization Découverte", et "Bain Linguistique Découverte".
- Nos cours en école de langue pour les étudiants ou pour les adultes.
- Notre séjour évasion touristique "Loving New York", pour les 15-17 ans ou pour les 18-25 ans.
- Nos circuits évasion découverte incluant un stop-over à New York (pour les 15-17 ans) : USA-Canada et US Cross Country.

jeudi 31 décembre 2009

Choisir le séjour linguistique idéal Part V : le choix du pays de destination ?


Cette question se pose principalement pour l’anglais, de nombreux pays anglophones (ou non) proposant diverses formules d’apprentissage.

Cette question est souvent relative à l’accent et à l’anglais parlé dans le pays. S’il existe bien des différences entre l’anglais d’Angleterre, celui d’Irlande, ou encore celui des Etats-Unis, ces différences sont minimes et il s’agit bel et bien de la même langue avec quelques particularités régionales. Ces légères variantes n’empêcheront nullement un jeune de progresser, bien au contraire ; elles seront enrichissantes et permettront de s’approprier la langue dans toutes ses finesses.

Il en va de même de la question des accents que l’on peut entendre entre ces différents pays. Cette diversité des accents ne doit pas être considérée comme un problème de compréhension et cela pour plusieurs raisons :

- On peut trouver autant de différences d’accent entre un irlandais et un anglais, qu’entre un habitant de Londres et un résident de Liverpool.

- Les enregistrements audio qui servent de supports de cours en classe d’anglais en France proviennent de différents pays afin de sensibiliser les jeunes à cette diversité. Nos enfants sont donc déjà confrontés à cette pluralité d’accents avant même un départ en séjour linguistique.

- Elle permet de travailler la compréhension orale et d’ouvrir l’oreille aux différentes versions afin de faciliter la compréhension générale.

- Enfin la motivation principale qui conduit aujourd’hui à vouloir maîtriser l’anglais, n’est certainement pas de devenir présentateur à la BBC, mais plutôt de pouvoir parler et échanger avec des anglais, des irlandais, des canadiens…mais aussi avec un brésilien, un japonais, un russe avec lesquels l’anglais sera peut-être la seule langue commune.

Le choix du pays repose donc davantage sur un désir de découverte plus que d’un choix strictement lié à la langue.

Voici quelques particularités de destinations proposant un séjour linguistique pour l’anglais :

- La Grande-Bretagne : proximité, rapidité d’accès, nombreuses formules proposées en font une destination prisée pour un premier départ à l’étranger.

- L’Irlande : la convivialité d’une île à taille humaine, très différente de la Grande-Bretagne.

- Malte : une île singulière et atypique permettant de progresser en anglais sous le chaud soleil méditerranéen.

- Le Canada et les Etats-Unis : un continent qui reste une destination toujours aussi fascinante pour les ados. Elle est à conseiller en priorité à des jeunes ayant déjà voyagé ou ayant une maturité suffisante.

La prochaine fois nous tenterons de vous apporter des pistes de réflexion pour répondre à la question : A quel moment de l’année partir en séjour linguistique ?

mercredi 10 juin 2009

Escapade à New York d'une collaboratrice SILC

« Salariée depuis 10 ans chez SILC,  j'ai mis à profit une semaine de congés en mai pour aller découvrir New York et visiter notre école de langue partenaire Zoni Language (page 35 de notre brochure Étudiants/Adultes). Idéalement située en plein coeur de Manhattan, elle jouxte l'Empire State Building et fait donc profiter à nos clients d'un environnement exceptionnel. Elle est répartie sur 2 étages où se croisent des centaines de gens et plus de 15 nationalités. Tout y est fait pour que l'on s'y sente bien et que l'on puisse y apprendre ou réviser l'anglais dans d'excellentes conditions : l'accueil y est très sympathique, les salles de classes nombreuses, spacieuses et fort bien agencées. Les groupes formés à l'arrivée après un test de niveau permettent un apprentissage efficace et un vrai bain international ; on y côtoie des Coréens, des Japonais, des Africains de l'Ouest, des Allemands , des Hollandais, des Italiens, etc.

La pratique de l'anglais y est immédiatement obligatoire pour communiquer. Une cafétéria fort bien achalandée est à disposition à l'intérieur des locaux et de nombreuses activités sont proposées essentiellement basées sur la découverte de New York, ses célèbres sites, ses spectacles et sa vie culturelle.

Cette ville m'a sans conteste subjuguée ; sa diversité culturelle et humaine fait sa force. Les gens y sont très chaleureux et toujours à disposition pour vous aider à vous retrouver où à vous situer car la ville est grande, très grande, impressionnante par l'activité qui y règne en permanence et qui s'appuie sur quelques chiffres révélateurs : 8 millions d'habitants auxquels viennent s'ajouter 40 millions de touristes chaque année, 5 immenses quartiers, 17300 restaurants, plus de 27 musées immenses, tout cela à faire sous une météo plutôt clémente puisque la ville bénéficie de 200 jours d'ensoleillement par an .

Elle permet aussi à ceux qui ont envie de se mettre au calme de se réfugier dans l'immensité de verdure de Central Park . 

On y côtoie la mode dernier cri et toute l'extravagance est permise ; j' y mets une réserve quant à celle des escarpins ou autres chaussures à talons car vraiment c'est une ville ou l'on marche souvent, beaucoup et longtemps, il y faut être bien dans ses baskets. » Minerve

 

mardi 24 juillet 2007

Tests et diplômes de langue

Pouvoir attester de votre niveau de langue auprès d’un employeur ou d’un établissement scolaire est un atout précieux, voire indispensable si vous souhaitez poursuivre des études à l’étranger. Nos cours de préparation aux examens vous permettent d’acquérir les méthodes de travail essentielles à l’obtention de l’un de ces tests ou diplômes de langue, universellement reconnus : le TOEFL, le TOEIC, l’IELTS et les Cambridge Exams pour l’anglais, le DELE pour l’espagnol, les examens de l’AIL «Firenze» pour l’italien. Les différents programmes combinent le plus souvent cours de langue générale et cours spécifiques d’entraînement aux épreuves de ces examens. Le programme de cours ne prévoit pas le passage de l’examen dont l’inscription et le règlement des frais correspondants doivent être effectués directement par le participant.

Lire la suite...