D'après une étude réalisée par des chercheurs canadiens etlangues étrangères diverses américains, le fait de parler deux langues vivantes ou plus permet d'avoir un cerveau plus résistant. Sans toutefois empêcher des maladies du type d'Alzheimer, il est avéré qu'on est mieux armé pour lutter contre les symptômes de la mémoire.

Alors dès le plus jeune âge, il est nécessaire de prendre goût aux langues avec les séjours linguistiques spécialement pour les primaires

L'article complet ici

Source The Wall Street Journal Europe, 13/10/2010.