SILC - Passeport pour le monde

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - famille d accueil

Fil des billets

lundi 25 septembre 2017

Marie et Max, famille d’accueil depuis 20 ans !

Le village où résident Marie et Max

Marie et Max B. habitent un village de 600 âmes en Lozère, et ont choisi d’accueillir, alors que leurs enfants étaient en bas âge, des jeunes étrangers en scolarité en France. Découvrez ce qui, selon eux, fait le sel de cette expérience !

Marie se souvient : “Avec mon mari nous avons commencé à accueillir des jeunes étrangers en 1996, au départ via une association que gérait un voisin et ami. Mon fils avait alors 10 ans, ma fille 8 ans, et on avait envie d’élargir le cercle familial, que les enfants apprennent à partager et qu’ils s’ouvrent à d’autres cultures. Ils ont au fil des ans accueilli une vingtaine de jeunes venant d’Italie, des Etats-Unis, du Canada, de Nouvelle-Zélande, d’Autriche, de Slovaquie, d’Allemagne, du Vénézuela et du Costa Rica !

Les difficultés et les richesses de l’expérience

Au départ nous accueillons sur des petits séjours d’un mois pendant les vacances. Et au bout de 4 ans on s’est lancés : on a accueilli Sylvia, une jeune italienne, pour toute la durée de son année scolaire en France. Etant moi-même d’origine italienne, c’était plus facile pour communiquer au départ car elle ne parlait pas bien le français. Cela a causé quelques conflits au sein de la famille : mes enfants étaient un peu jaloux car j’étais accaparée par la jeune, par exemple pour lui traduire les leçons. Puis au fil des jours nous avons chacun trouvé nos marques et notre équilibre, et Sylvia est devenue comme leur grande soeur. Pour les jeunes filles suivantes que nous avons accueillies, ça a été beaucoup plus simple !

Depuis, nous accueillons un jeune tous les ans, et avec SILC depuis 2009. Nos enfants ne sont plus à la maison désormais, mais nous continuons l’expérience car cela reste très enrichissant : nos filles d’accueil nous apportent beaucoup, de par leur tempérament, leur expérience, leur culture, leur vécu, on essaie de partager tout ça, mais aussi de les aider dans les devoirs, dans leur adaptation à l’école ou avec l’entourage familial (nous avons une grande famille !). Moi j’aime beaucoup les loisirs créatifs, le jardinage, la musique et le cinéma, donc je partage volontiers mes passions avec celles qui en ont envie. Nos filles d’accueil sont comme nos enfants, nous les considérons comme un membre de la famille, et c’est aussi le cas de nos proches. 

L’accueil et bien au-delà

Notre famille s’agrandit au fil des accueils. Pour notre part, on trouve que l’accueil est parfait lorsque nous pouvons rencontrer les parents de nos jeunes. Lorsqu’ils s’intéressent aux conditions de vie de leur fille, que nous pouvons échanger, ça crée des liens plus forts... De plus en plus, on propose aux parents de passer le réveillon de Noël avec nous et leur fille. Ça nous a permis de rencontrer des personnes adorables ! 

Et puis la relation se tisse aussi après la période d’accueil. Par exemple nous avons encore des contacts avec Sylvia, notre 1ère jeune fille accueillie, qui est maintenant aux USA et qui nous a tous invités pour son mariage en Italie l’an passé ! Nous sommes également allés en Autriche et en Slovaquie pour revoir des jeunes que nous avions accueillies. Et avec Internet, on a des contacts réguliers avec chacune d’entre elles.

Nous avons eu une seule expérience un peu décevante avec une jeune fille vénézuélienne qui venait d’une famille très aisée, et qui ne s’intéressait pas vraiment à notre culture et n’avait pas envie de s’investir. Mais c’est le seul cas en 20 ans !

Les anecdotes

Globalement, les italiennes que nous avons reçues étaient souvent assez coquettes et aimaient la mode ; c’était le cas de Sylvia, qui aimait assortir ses chaussures avec son sac ; plutôt incongru lorsqu’au lycée tous les jeunes étaient en jean-basket ; elle en a souffert au départ et pensait qu’ils se moquaient d’elle.

Ce qui surprend tous les jeunes, c’est qu’ils ont le sentiment que l’on mange beaucoup par rapport à chez eux ; par exemple les slovaques ne mangent qu’un plat unique, plus riche. 

Et puis toutes trouvent beaucoup trop longs les horaires de cours en France, aucune ne résiste : le mercredi midi, elles ont toute le nez qui pique dans l’assiette !

Au quotidien il y a toujours des occasions de plaisanter ou de rire. Je me souviens de la fois où on a regardé “La grande vadrouille” avec une jeune slovaque, on a beaucoup ri car elle prenait au pied de la lettre l’expression “être à cheval sur la literie”.

Et puis au départ, les jeunes viennent spontanément proposer de l’aide en cuisine, puis elles prennent de l'assurance et demandent si elle peuvent faire quelque chose à notre place, et elles finissent par insister pour nous cuisiner et faire découvrir un plat de leur pays. En fait la plupart ne savent pas cuisiner, ce qui fait qu’on a goûté beaucoup de ratés ! Hormis avec Veronika, notre jeune autrichienne : elle avait installé Skype dans la cuisine pour que sa maman la guide au fur et à mesure de la recette !

Mais toutes ont eu envie de nous faire connaître leur culture, elles étaient très volontaires et y mettaient tout leur coeur.

En tout cas à chaque fin de séjour, les adieux sont toujours très difficiles… C’est tellement riche d’émotions cette expérience, c’est dommage de s’en priver !”

>>> Si comme Marie et Max vous souhaitez devenir famille d’accueil, déposez votre candidature ici - SILC vous recontactera.


mardi 28 juillet 2015

Familles d’accueil : recrutement et suivi


La réussite d’un séjour linguistique tient à de multiples paramètres, notamment à la bonne concordance entre la famille d’accueil et le participant, lorsque c’est ce mode d’hébergement qu’il a choisi. Parfois le “courant” ne passe pas, et parfois les jeunes sont déçus car ils s’attendaient à un accueil différent. Mais le plus souvent, l’expérience se révèle des plus enrichissantes. Zoom sur la façon dont SILC recrute et suit ses familles d’accueil.

Famille d'accueil à Londres


Comment sélectionne-t-on une famille d’accueil ?


Pour recruter une famille d’accueil, quel que soit le pays,  SILC s’impose des critères stricts, qui correspondent, a minima, aux conditions exigées par la norme NF 295 dont SILC est titulaire, et au Contrat Qualité de l’OFFICE, dont SILC est membre fondateur.


Ces critères sont :


- la famille doit remplir et mette à jour une fois par an un questionnaire précisant la composition de la cellule familiale : nom, tranche d’âge, profession et relations de parenté des adultes composant le ménage ; année de naissance et sexe des enfants du ménage s’il y en a ; la présence d’animaux domestiques ; fumeurs ou non fumeurs ; si une personne du foyer est atteinte d’une maladie grave, d’un handicap ou de troubles du comportement, ou a été reconnu coupable d’un crime.


- la famille doit être en mesure d’accueillir le jeune dans sa résidence principale, et lui mette à disposition un lit individuel dans une chambre à coucher. Lorsque la chambre est commune à plusieurs jeunes (maximum 3 de même sexe et tranche d’âge), cela doit être précisé.


- les conditions de confort attendues comprennent également : un rangement individualisé pour ses effets personnels ; l’accès à une salle d’eau, ou salle de bain et à des sanitaires dans le logement ; le changement du linge de lit pour les séjours de plus d’une semaine et le blanchissement du linge ; chaque logement doit être équipé d’un téléphone fixe ou d’un téléphone portable accessible au participant.


- la famille d’accueil doit recevoir au préalable des informations quant à ses obligations et ses responsabilités pendant le séjour, notamment : encourager la pratique de la langue étudiée par leur invité, respecter sa culture d’origine (ce respect doit être mutuel), participer à la vie sociale, ou encore favoriser l’intégration du participant.


Comment sont-elles suivies ensuite ?


Toutes les familles hôtesses sont visitées par un représentant de SILC, au minimum tous les deux ans. Cela permet de vérifier si leur motivation pour l’accueil est intacte, et si les conditions d’accueil sont toujours respectées.
Cependant, les aléas liés à l’accueil à un instant T sont difficiles à anticiper. Peuvent survenir : maladie brutale, décès dans la famille, divorce, etc….
Les familles sont censées informer SILC ou son représentant local de tout changement familial. Si cela n’impacte pas les conditions de l’accueil, la famille reste famille hôtesse.

Lorsqu'un défaut est constaté, la famille est placée sous surveillance : on lui rappelle ce qui est attendu d’elle, et, sauf erreur grave, on lui octroie une seconde chance. Il faut savoir que les familles SILC sont rémunérées pour accueillir les jeunes français (hormis sur certains programmes aux USA où elles sont bénévoles) : cela permet de les dédommager des frais engendrés par l’hébergement d’un jeune, mais également d’en attendre un retour positif.

Que faire en cas de souci avec sa famille d’accueil ?


Au moindre désagrément, incompréhension ou tout autre malaise ressenti, les jeunes doivent en faire part immédiatement à l'encadrant référent. Celui-ci est en séjour sur place, en relation avec le correspondant local et SILC, et son rôle est d’intervenir pour dénouer la situation.
Par exemple, chaque année des jeunes se plaignent du fait que leur famille anglaise ne dîne pas forcément avec eux. Leur encadrant saura leur expliquer que c'est culturel, que ce n’est donc pas une marque de désintérêt, et qu’à l’étranger, c’est au visiteur de s’adapter aux coutumes locales.
Aussi, il est vivement conseillé aux jeunes de confier leurs soucis à leurs accompagnateurs, avant même d’inquiéter leurs parents restés en France et impuissants en la matière.
A toute situation, SILC saura apporter la solution adaptée pour que le jeune poursuive son séjour dans de bonnes conditions.

A lire : des témoignages d'anciens participants

Ils sont partis en séjour linguistique avec l'organisme SILC, et ont partagé leur avis sur le fait d'être hébergés dans une famille d'accueil.

Retrouvez les témoignages d'Elodie, partie à Malte ; de Marie, partie à Londres et Dublin ; de Jennyfer, partie à Margate, Londres et New York. ou encore de Corentin, parti en Angleterre

lundi 30 juin 2014

Accueillez de jeunes étrangers chez vous

Accueil jeunes étrangers
Chaque année, SILC organise le séjour de jeunes étrangers venus passer une scolarité en France pour parfaire leur niveau de français, découvrir la culture française et partager leur univers avec leur famille hôtesse. Vous seriez intéressés pour tenter l’expérience et accueillir un jeune chez vous ?


SILC recherche en permanence des familles françaises volontaires pour héberger de jeunes étrangers en séjour en France, notamment pour des accueils en scolarité (de 3 à 10 mois).


Qui sont les jeunes accueillis ?

Les jeunes proviennent des quatre coins du monde (Italie, Mexique, Allemagne, Thaïlande…). - Ils viennent en voyage scolaire pour quelques jours et ont entre 11 et 18 ans. - Ils viennent en France pour des scolarités (un trimestre / un semestre ou une année scolaire complète) et ont entre 15 et 17 ans. La durée d’accueil possible est donc variable : de quelques jours à plusieurs mois. Chaque famille est libre de se porter volontaire pour des accueils ponctuels, ou pour des longues durées.

Profil de la famille d’accueil SILC

Pour être famille d’accueil SILC, deux qualités essentielles sont requises : · L’ouverture d’esprit : accueillir un jeune étranger chez soi, c’est accepter ses différences et composer avec ses habitudes, sans pour autant bousculer l’équilibre de la famille. Il s’agit d’intégrer au mieux le jeune pour qu’il se sente, chez sa famille d’accueil, aussi bien que dans sa famille d’origine. · La disponibilité : écouter et communiquer avec le jeune sont essentiels pour sa bonne intégration et sa compréhension du mode de vie à la française. C’est dans cet échange que nait la richesse de l’accueil : le jeune et chaque membre de la famille ont autant à découvrir l’un de l’autre. SILC ne retient aucun critère d’âge, de présence d’enfants au domicile, de religion ou autre, le plus important étant l’envie de communiquer. Enfin les familles qui accueillent doivent mettre à disposition un lit pour chacun des participants, peu importe s’il est dans une chambre seule ou partagée avec un enfant de la famille ou un autre jeune étranger.

Proposer sa candidature

Vous aimeriez tenter l’expérience ? Vous pouvez postuler en ligne via le formulaire « Devenir famille d’accueil » (pour les scolarités et les accueils courts), ou contacter directement Gaëlle Mocoeur au 05.45.97.41.14, qui vous indiquera les coordonnées de notre correspondant local. Une indemnisation de chaque famille est prévue.

vendredi 21 mars 2014

Vous habitez le Gard : accueillez une jeune brésilienne à la rentrée !

JoanaSILC recherche, pour la rentrée de septembre, une famille habitant le Gard pour accueillir Joana, une jeune brésilienne de 16 ans qui vient étudier en France pour un semestre.
Accueillir un jeune étranger chez soi est toujours une expérience enrichissante pour l'ensemble de la famille : n'hésitez plus, tentez l'aventure !

Vous remplissez ces conditions ?

  • vous résidez dans l'une des villes suivantes du département du Gard : Les Angles, St Laurent des Arbres, Tavel, Redessan, Manduel, Pujaut, Caissargues, Sauveterre, Cabrières, Saint bonnet du Gard, Remoulins.
  • vous êtes non fumeurs (ou fumez à l'extérieur)
  • vous avez un lit ou une chambre disponible
  • vous êtes ouvert d'esprit, disponible, et avez envie de partager votre quotidien avec un jeune étranger

Joana, en quelques mots

Joana aura 16 ans à son arrivée en France fin août 2014. Elle sera placée en classe de 1ère dans un lycée de votre secteur pour un semestre (de début Septembre jusqu'au 30 janvier 2015). Son papa est économiste, sa maman pédiatre, et elle a un frère de 17 ans.
Elle étudie le français depuis 2 ans, et l'anglais depuis 5 ans. Elle aime les animaux domestiques, et comme loisir, elle pratique la gym, le volleyball, aime cuisiner,  la danse et le vélo.
Son caractère : gaie, curieuse et mature !

Si l'accueil de Joana, ou d'une autre jeune étranger vous intéresse, renseignez le formulaire, ou faîtes-vous connaître auprès de info@silc-in-france.com.

jeudi 9 janvier 2014

Immersion en famille en Irlande : dernières dispos

Immersion en famille en Irlande

Aux prochaines vacances d'hiver, SILC propose des séjours en immersion complète en famille d'accueil irlandaise, avec ou sans cours d'anglais particuliers.

Afin qu'il soit bénéfique en terme de progrès en langue, ce séjour est proposé aux collégiens (à partir de la 4ème) et lycéens relativement matures et autonomes, ou qui ont une certaine aisance à communiquer et à aller vers les autres ; en effet, les jeunes sont accueillis seuls dans la famille irlandaise, et doivent donc se débrouiller seuls pour communiquer avec leurs hôtes.

Ces séjours en immersion sont le meilleur moyen de progresser rapidement en anglais. Avec en prime la découverte de fabuleux paysages, et l'accueil chaleureux des irlandais, fiers de partager leur culture.

Profitez dès maintenant des dernières places disponibles pour les sessions du 23/2 au 1/3/2014, ou du 2 au 8/3/2014 sur les séjours :

jeudi 7 novembre 2013

Ouvrez votre horizon : devenez famille d'accueil

Famille d'accueil pour jeunes étrangers

Saviez-vous que SILC, outre le fait de proposer des séjours à l’étranger pour les francophones, accueille également de jeunes étrangers pour des séjours en France ? L’occasion de leur faire découvrir notre pays, notre culture, et de les aider à progresser en français, grâce à l’immersion dans une famille française ; une opportunité aussi pour les membres de votre famille de vivre leur quotidien avec un jeune étranger, source d’enrichissement mutuel.


Qui sont les jeunes accueillis ? 

Mexicains, thaïlandais, hongrois, russes, espagnols, américains,... les jeunes accueillis viennent de plus de 40 pays dans le monde.  Ils viennent en voyage scolaire pour quelques jours et ont entre 11 et 18 ans, ou ils viennent en France pour des scolarités (un trimestre / un semestre ou une année scolaire entière) et ont entre 15 et 17 ans. La durée d’accueil est donc variable : de quelques jours à plusieurs mois - chaque famille est libre de se porter volontaire pour des accueils ponctuels, ou pour des longues durées.


Quel type de famille d’accueil recherche SILC ? 

Deux qualités essentielles sont requises :

- L’ouverture d’esprit : accueillir un jeune étranger chez soi, c’est accepter ses différences et composer avec ses habitudes, sans pour autant bousculer l’équilibre de la famille. Il s’agit d’intégrer au mieux le jeune.

- La disponibilité : écouter et communiquer avec le jeune sont essentiels pour sa bonne intégration et sa compréhension du mode de vie à la française. C’est dans cet échange que naît la richesse de l’accueil. SILC ne retient aucun critère d’âge, de présence d’enfants au domicile, de religion ou autre, le plus important étant l’envie de communiquer.

Autre impératif : les familles doivent mettre à disposition un lit pour chacun des participants, peu importe s’il est dans une chambre seule ou partagée avec un enfant de la famille ou un autre jeune étranger.


Comment proposer sa candidature ? 

Vous pouvez postuler en ligne via le formulaire « Devenir famille d’accueil» (pour les scolarités et les accueils courts),

Sachez enfin qu’une indemnisation de chaque famille est prévue.


Contactez également Gaëlle Mocoeur chez SILC au 05.45.97.41.14, qui répondra à vos questions.

jeudi 25 juillet 2013

SILC recherche une famille d'accueil sur Annecy

SILC organise pour l'année scolaire 2013-2014 la venue de deux jeunes russes de 15 ans, frères et soeurs jumeaux, et recherche à cet effet une famille d'accueil habitant autour d'Annecy / Thônes et ses environs.*

Voilà 9 ans que Paulina et Petr apprennent le français, ils ont un très bon niveau de langue, et ils arrivent en France fin août 2013 pour la nouvelle année scolaire. Ils sont inscrits en classe de Seconde au lycée de Thônes, et seront hébergés à l'internat du lycée la semaine. La famille hôtesse les accueillera donc uniquement pour le week-end. Ils rentreront en Russie à chaque période de vacances scolaires.

Si vous voulez en savoir plus, si vous êtes intéressés pour accueillir ces deux jeunes, contactez Gaëlle Mocoeur chez SILC, au 05.45.97.41.14 ou par email à gaelle.m@silc.fr.

Merci de diffuser cette annonce autour de vous !



*Une indemnité est versée chaque mois aux familles d'accueil

mercredi 20 mars 2013

Recherche de familles d'accueil habitant Lille

Accueil d'un jeune étranger en famille

SILC recherche des familles d'accueil habitant Lille et l'agglomération lilloise pour héberger de jeunes étrangers en avril.

Qui sont les jeunes accueillis ?

Sur Lille, SILC accueille prochainement un groupe de jeunes hollandais de 15 à 18 ans. Ils seront présents du 23 au 26 avril prochains.
Plus généralement, SILC reçoit régulièrement des jeunes étrangers, de toutes nationalités (allemands, italiens, polonais,…) : des jeunes entre 11 et 18 ans pour les voyages scolaires, mais également des jeunes de 15 à 17 ans qui viennent en France pour des scolarités (un trimestre / un semestre ou une année scolaire complète). La durée d’accueil possible est donc variable : de quelques jours à plusieurs mois.
Chaque famille est libre de se porter volontaire pour des accueils ponctuels, ou pour des longues durées.

Profil de la famille d’accueil SILC

Pour être famille d’accueil SILC, deux qualités essentielles sont requises :

  • L’ouverture d’esprit : accueillir un jeune étranger chez soi, c’est accepter ses différences et composer avec ses habitudes, sans pour autant bousculer l’équilibre de la famille. Il s’agit d’intégrer au mieux le jeune pour qu’il se sente chez sa famille d’accueil aussi bien que dans sa famille d’origine.
  • La disponibilité : écouter et communiquer avec le jeune sont essentiels pour sa bonne intégration et sa compréhension du mode de vie à la française. C’est dans cet échange que nait la richesse de l’accueil : le jeune et chaque membre de la famille ont autant à découvrir l’un de l’autre.

SILC ne retient aucun critère d’âge, de présence d’enfants au domicile, de religion ou autre, le plus important étant l’envie de communiquer.
Enfin les familles qui accueillent doivent mettre à disposition un lit pour chacun des participants, peu importe s’il est dans une chambre seule ou partagée avec un enfant de la famille ou un autre jeune étranger.

Proposer sa candidature

Vous aimeriez tenter l’expérience ? Profitez de la venue du groupe de jeunes hollandais sur 3 jours en avril pour voir si le rôle de famille d’accueil vous plait.
Vous pouvez postuler en ligne via le formulaire « Devenir famille d’accueil » (pour les scolarités et les accueils courts), ou contacter directement Gaëlle au 05.45.97.41.14, qui vous indiquera les coordonnées de notre correspondant local sur Lille.
Celui-ci conviendra d’une visite à votre domicile, pour s’assurer que les conditions d’accueil du jeune sont réunies.
NB : Une indemnisation de chaque famille est prévue pour l’accueil.

©Michel Pradeau

mardi 16 octobre 2012

Accueillir un étranger chez soi

Famille d'accueil française
"Voilà une expérience qui ne laisse pas indifférent !"
Recevoir un étranger chez soi, c'est le convier à partager le quotidien d'une famille, pour qu'il découvre toutes les subtilités de la langue française, mais aussi qu'il s'initie à "l'art de vivre à la française" réputé dans le monde entier.

Les bénéfices de l'accueil en famille

SILC accueille chaque année des milliers de jeunes étrangers (40 nationalités différentes à ce jour), venus améliorer leur niveau de langue française, mais aussi découvrir le pays, sa culture et ses traditions.
Grâce au vaste réseau de familles d'accueil françaises qui travaillent avec SILC, ces jeunes s'immergent complètement dans le quotidien typique d'une famille française : les repas et la cuisine française, les rythmes de vie, les soirées entre amis, les loisirs, l'école française, les relations entre les membres de la famille,... sont autant de sujets que le jeune va découvrir, et sur lesquels il peut échanger, et comparer avec son pays.
Si l'immersion est enrichissante pour le jeune accueilli, il l'est aussi pour chacun des membres de la famille : les enfants et les parents pourront échanger avec lui de façon concrète sur les différences culturelles, découvrir sa langue, et partager des moments inoubliables : la découverte du fromage pour un américain, les batailles de boule de neige pour un ghanéen, les coutumes des fêtes de Noël en France pour un australien ou un portugais, la découverte de sites du patrimoine historique français,... Autant de gestes et d'activités simples du quotidien, mais qui impriment notre différence culturelle avec les autres pays du monde.

Comment devenir famille d'accueil ?

Si vous êtes motivé pour accueillir un jeune étranger chez vous pour quelques jours ou pour une scolarité (un trimestre, un semestre ou une année scolaire entière), vous pouvez postuler auprès de SILC toute l'année. 
En ce qui concerne les scolarités, les prochaines arrivées sont pour janvier 2013, où SILC reçoit des jeunes étrangers pour un semestre scolaire. Pour ces séjours, vous devez habiter à proximité d'un établissement scolaire, ou que les transports en commun permettent au jeune de s'y rendre de façon autonome.
Pour postuler, écrivez à info@silc-in-france.com et faites part brièvement de vos motivations, ou contactez le service Accueil en France de SILC au 05.45.97.41.63 ou au 05.45.97.41.14.
Vous pouvez également remplir directement ce questionnaire pour exprimer quels sont vos souhaits d'accueil (âge du jeune, sexe, langue, durée d'accueil,...), la composition de votre foyer,..., afin que SILC vous mette en relation avec son correspondant local, qui vous proposera un jeune qui puisse rapidement s'intégrer dans votre environnement familial.

mardi 12 juin 2012

Idées cadeau pour une famille d'accueil étrangère

Mug I love Paris

La tradition du cadeau d'accueil

Il est de tradition, lorsque vous arrivez dans une famille d'accueil à l'étranger, d'offrir un petit cadeau à l'arrivée pour remercier la famille de son hospitalité.
Une fois que votre hôte vous a fait faire le tour de l'endroit où vous allez vivre quelques jours, que vous avez posé votre valise, profitez-en pour "rompre la glace" en leur offrant le petit présent que vous aurez choisi pour eux, et en leur expliquant ce qu'il représente ; un excellent moyen pour commencer à pratiquer la langue, et à nouer des liens dès le premier jour.

Les idées cadeaux à retenir

Nous avons demandé à d'anciens participants ce qu'ils avaient offert à leur famille d'accueil et qui avait plu, et voici leurs recommandations - à vous de piocher les bonnes idées pour trouver le cadeau idéal :
  • Audrey L. de Bretagne : "Je leur avais offert du caramel au beurre salé et des sablés bretons, ils avaient adoré !"
  • Jérome A. : "Des bonbons ou des chocolats -  s'ils viennent de Paris ils seront forcément contents ;)"
  • Héloïse T. partie en GB en février : "Moi j'offre des tasses avec des images de Paris dessus. Simple et aucun risque que cela ne plaise pas niveau "goût".. Et puis surtout, il ne faut pas oublier que les anglais apprécient généralement beaucoup le thé ;)"
  • Jodie J. "Moi, je leur avait offert de la confiture spéciale de notre région, avec des bonbons aux genépi et des boules de chocolat aromatisées. :) Quelque chose qui vient vraiment de chez moi, de la montagne, qu'ils ne connaissaient pas forcément et ça leur a fait plaisir. :)"
Les produits régionaux sont en effet des valeurs sûres !
Si votre famille d'accueil a des enfants, pensez aux peluches/petites voitures/livres d'images pour les plus petits, une petite mallette pour confectionner des bijoux fantaisies pour les 6/10 ans, pour les ados filles, des coffrets cadeau beauté, des T-shirts de sport,...
Pour toute la famille : les chocolats ou les biscuits et douceurs régionales ont toujours la cote : calissons, cannelés, nougat, sablés, cornuelles, navettes, macarons, canistrellis,... vous avez l'embarras du choix ! Les jolies boites de bonbons sont aussi appréciées : on peut garder la boite en souvenir.
Les produits de toilettes et parfums estampillés Paris ou France ont souvent la cote également à l'étranger, mais là attention au budget et au goût de votre hôte, ce sont des choix très personnels.
Les mugs marqués "Paris" plaisent toujours, pensez aussi aux livres de voyage avec de belles photos (sur Paris ou la France), aux t-shirts "I ♥ Paris", aux sacs de provisions avec des inscriptions en français (carton assuré !), aux dessous de plat fantaisie,...
Un conseil : sachez expliquer en anglais / espagnol ou autre langue ce qu'est le cadeau, d'où il vient,... donc si besoin de vocabulaire, cherchez le avant de partir !

Quel budget consacrer ?

Le budget consacré à votre cadeau dépend du séjour que vous effectuez. L'investissement de la famille est différent selon la façon dont elle vous accueille :
- allez-vous vivre en immersion complète pendant 2 semaines chez elle ? Votre présence requiert une implication importante de la part des membres de la famille, aussi il convient de les remercier pour le temps consacré. Nous conseillons un budget de l'ordre de 20-30€.
- ou pendant plusieurs mois pour suivre une scolarité ? Les séjours de longue durée exigent que votre hôte vous intègre dans sa famille comme un membre à part entière. Il est alors d'usage de les remercier en leur offrant des cadeaux personnalisés. Par exemple des jouets pour les enfants, et des présents pour les parents. Pas de budget minimum ou maximum, à vous de faire en fonction de vos envies.
- serez-vous simplement accueilli pour le dîner et la nuit, après votre journée de cours/activités ? L'implication de la famille étant moindre, si vous souhaitez leur faire plaisir, offrez un produit de votre région. Ne dépassez pas un budget de 15€.
- ou êtes-vous hébergé avec 3 autres camarades pendant un voyage scolaire de quelques jours ? Si vous souhaitez offrir un présent, pourquoi ne pas se regrouper avec les autres membres accueillis par la famille, et faire un cadeau commun. Là encore, nous conseillons un budget global de 15€ maximum.
Sachez toutefois que la plupart des familles sont rémunérées pour accueillir un étranger chez elles. Aussi le cadeau est certes apprécié, mais il ne revêt pas un caractère obligatoire. Si vous n'offrez pas de cadeau, la famille ne vous en tiendra pas rigueur.

Crédit photo : zazzle.fr

jeudi 7 juin 2012

7 conseils pour rompre la glace avec sa famille d'accueil

Intégration dans une famille d'accueil

1er jour de séjour linguistique. Vous venez de passer plusieurs heures dans les transports, et vous arrivez avec votre grosse valise dans une famille d'accueil que vous ne connaissez pas. La fatigue, le stress, les incompréhensions dues à la langue ("ils parlent trop vite"), peuvent être source d'angoisse et créer un malaise...

PAS DE PANIQUE !
Les appréhensions (normales) des premiers jours laissent vite place au plaisir de partager. Alors pour briser la glace, voici quelques conseils pratiques :

  1. Apportez quelques photos de votre environnement personnel (famille, amis, école, maison, ville) pour pouvoir les présenter à votre famille d'accueil, et informez-vous avant le départ de la région et du pays où vous vous rendez.
  2. Offrez un petit cadeau à la famille d'accueil, qui témoigne votre reconnaissance et permet d'engager la discussion sur le pourquoi ce choix de cadeau (voir un prochain article dédié aux idées de cadeaux à offrir à sa famille d'accueil),
  3. N'appelez pas vos parents tous les jours. Les appels quotidiens renforcent en effet le sentiment de manque ; alors un coup de fil pour dire que vous êtes bien arrivé, et éventuellement un autre en cours de séjour suffisent. Vos parents pourront prendre des nouvelles tout au long du séjour, via SILC qui est en étroit lien avec les responsables du séjour sur place,
  4. Regardez la télé avec la famille et parlez des différences et ressemblances avec les programmes français,
  5. Proposez votre aide pour les activités du quotidien : mettre la table, faire la vaisselle, aider en cuisine, passer le balai - C'est aussi une occasion pratique d'enrichir son vocabulaire, et cela fera plaisir à vos hôtes,
  6. Utilisez aussi souvent que possible les 4 "mots magiques" (que beaucoup de français oublient lorsqu'ils sont à l'étranger) : Bonjour, s'il vous plaît, Merci, Au revoir ; et soyez sou-riant : « Le sourire que tu envoies revient vers toi » ! (proverbe hindou)
  7. Intéressez-vous à la famille d'accueil : montrez-leur votre intérêt en leur posant des questions (que vous aurez apprises par coeur à l'avance) sur leur métier, leurs loisirs, leur famille, s'ils ont des frères et soeurs,...
S'habituer aux repas, à la culture et aux habitudes de la famille d'accueil peut prendre du temps. Le principal est d'avoir envie de communiquer, et d'oser leur parler, à vous de faire le premier pas ; et même si vous pensez ne pas connaître suffisamment de vocabulaire pour être compris, lancez-vous !
Le meilleur moyen de progresser en langue, c'est de la parler ; la famille vous corrigera, et au pire... vous déclencherez les fous rires de vos hôtes !

lundi 5 décembre 2011

Recherche famille d’accueil britannique

famille d accueil anglaiseVous êtes une famille anglaise et vous résidez en Aquitaine ou Poitou-Charentes ? Tentez l’expérience d’accueillir un jeune français en séjour linguistique !

SILC propose des séjours « anglais made in France », où les jeunes choisissent de passer une ou deux semaines de leurs vacances scolaires en immersion dans une famille britannique résidant en France ; un moyen pour eux d’améliorer leur niveau d’anglais, et pour les familles de partager leur quotidien et leur culture avec un jeune français.

Le principe de l’immersion en France

Plus de 500 000 familles britanniques seraient installées en France. Fort de ce constat, SILC a mis en place un réseau de familles d’accueil – elles permettent aux plus jeunes ou à ceux qui n’ont jamais fait de séjour linguistique d’améliorer leur anglais, en conservant des repères géographiques rassurants. Les enfants accueillis, qui ont entre 9 et 14 ans ou plus, vivent pendant tout le séjour au rythme de la famille et selon ses habitudes, comme s’ils en étaient des membres à part entière. 

Les critères de choix des familles d’accueil

- La disponibilité : les familles qui accueillent un jeune français doivent être disponibles pour échanger avec lui, et un adulte du foyer présent au domicile en permanence.
- L’habilitation EFL (English as a Foreign Language) : pendant le séjour, un des parents, expérimenté EFL, peut être amené à dispenser des cours d’anglais au participant, selon la formule pour laquelle le jeune a opté. 
- L’envie de partager et le dynamisme : les discussions entre le participant et sa famille d’accueil permettent au jeune de progresser dans la langue et de découvrir les différences culturelles, culinaires et de mode de vie. 
- Un logement adapté pour l’accueil : les familles s’engagent à mettre une chambre à disposition du jeune.

Vous souhaitez tenter l’expérience ?

Afin de valider l’inscription de votre famille, SILC prendra rendez-vous pour visiter le lieu où sera accueilli votre premier participant. L’objectif de la visite est également de discuter des programmes et d’échanger sur le « manuel de la famille d ‘accueil » qui décrit les bonnes pratiques pour faire du séjour une réussite. 
D’autre part, un formulaire détaillé est renseigné, afin de cibler vos goûts et hobbies – il permet à SILC, en fonction des informations remplies par le jeune de son côté, de faire les meilleurs appariements.

Vous êtes intéressé, qui contacter ?

Chez SILC, une personne dédiée gère les relations avec les familles britanniques, vous pouvez la contacter (en anglais !) à ces coordonnées : Delphine VALLET – delphine.v@silc.fr ou par téléphone au 05.45.97.41.69

__________________________________________________________________________________

Pour nos amis anglophones, voici une traduction anglaise de l'article :) !

British host families wanted

Are you a British family living in Aquitaine or Poitou-Charentes? Why not try the experience to host a French student in your home? 

SILC offers immersion stays within British homes –with or without tuition. Students spend one week or two of their school holidays with a British family living in France. A good way for them to improve their level of English and for families to share their lifestyle and culture. 
The idea of the programme
SILC has set up a network of British host families enabling younger students who have never been on a language stay abroad to improve their English ….. in France. Students, mainly aged between 9 and 14, live at the pace of the family according to their habits, as an integrated member of the family.  

Selection of host families

- They must be available to spend some time and have conversations with the student and an adult must be present at home at all times. 
- They must be enthusiastic to share about British culture so that students get to know about a different culture, food and lifestyle. 
- They must have a bedroom for the student with suitable storage space.
- For one-to-one programme only, they must be EFL qualified (English as a Foreign Language) to give lessons to the student

Are you interested? Get in touch!

Our representative will provide you with further information on the programmes, arrange a meeting with you at home and discuss in depth the programmes and guidelines to follow.  An application form will help draw a profile of the family in order to make the best match possible with a future student.  
Please do not hesitate to contact Ms Estelle CLEMENT on 05 45 97 41 39 or by e-mail estelle.c@silc.fr

mercredi 14 juillet 2010

Ouvrez votre famille au monde

Lorsque la conseillère locale SILC a proposé aux D. d’être famille d’accueil près de Marmande, c’est toute la famille qui se lance dans l’aventure !

Ce sera Emilia qui viendra chez eux en août 2009 et restera jusque fin juin 2010 pour un séjour en scolarité. Elle vient d’Allemagne et quitte sa famille durant presque une année pour vivre une expérience culturelle en France. 

Elle suivra la scolarité au lycée, en classe de première avec les élèves français, une véritable immersion scolaire. Emilia parle un peu le Français (plutôt bien d’ailleurs), mais la famille parle un peu vite pour elle ! Après un temps d’adaptation nécessaire, Emilia se familiarise avec les différences culturelles, entre clichés français et sa famille d’accueil, elle apprendra tout au long de son séjour à se fondre dans sa famille.

Les D. la considèrent comme un de leurs enfants, et comptent quatre enfants au foyer avec l’arrivée d’Emilia. Pour le père d’accueil, c’est un bon moyen d’ouvrir son foyer au monde étranger, une expérience pour ses enfants et leur donner envie à leur tour de partir.
En juin, Emilia passe ses derniers jours dans leur famille, désormais bilingue en français et heureuse d’avoir une « nouvelle famille » de cœur en France. Les D. quant à eux ont pris goût à l’accueil long et renouvèlent l’expérience à la rentrée !
Si vous aussi, vous voulez faire partager votre quotidien en toute simplicité, faire découvrir de nouveaux horizons culturels à vos enfants, SILC vous propose d’accueillir les jeunes venus d’Europe et d’ailleurs.

Renseignements delphine.v@silc.fr



Crédits photos : thinkstock Getty Images

mercredi 7 avril 2010

En avril, SILC passe à la radio !

SILC participe à une émission spéciale "Séjour linguistique en France dans une Famille Britannique" sur Radio Accords le 13 avril à 20h.
Rendez-vous sur le 96.8!

Radio Accords www.angouweb.com
Parce qu'elle est reliée au réseau des Radios Chrétiennes en France (RCF), ses émissions ont une extension nationale et aussi internationale, grâce au relais de Radio Vatican.
 
Crédit photo Phil Messelet - CL

vendredi 12 février 2010

Les JO d'hiver au Canada : c'est parti !

Du 12 au 28 février se tiennent à Vancouver les Jeux Olympiques d'hiver, suivis par les Jeux Paralympiques du 12 au 21 mars. Les premiers J.O. d'hiver avaient eu lieu en France, à Chamonix en 1924 et comptaient moins de 260 participants. Aujourd'hui, ce sont près de 2 500 athlètes qui s'affrontent dans une quinzaine de disciplines sportives. Le Canada, qui accueille cette manifestation mondiale, offre des infrastructures de qualité pour pratiquer les sports d'hiver. Au-delà des disciplines olympiques, il est également possible de s'adonner à des activités moins connues, telles que les balades en raquettes, en traineau à chiens ou en motoneige, la pêche blanche ou encore la chasse au caribou.

Le Canada sera donc sous le feu des projecteurs pendant 5 semaines. Ce pays dont on parle peu est pourtant le deuxième plus grand du monde de par sa superficie ! Immense et magnifique, aux paysages incroyables et aux habitants chaleureux, le Canada séduit n'importe quel visiteur qui ose s'y aventurer. Forêts gigantesques, îles innombrables, rivières majestueuses contrastent avec les mégapoles telles que Toronto, Québec, Montréal ou Vancouver où règnent gratte-ciel et effervescence.
Si vous souhaitez également découvrir le Canada, retrouvez tous nos séjours
:

Crédits photos : Copyright  JO Vancouver 2010, copyright Commission Canadienne du Tourisme

jeudi 4 février 2010

Mon Noël en France, par Lisa Olfs

Lire la suite...

vendredi 22 janvier 2010

Le Noël d'Hanna en France, en séjour scolarité

Mon Noël en France, par Hanna, 16 ans

Normalement, j'habite avec ma famille d’accueil à Marmande, au sud de la France. Mais pour Noël, nous sommes allés en Bretagne le 24 décembre, où les parents de ma mère d’accueil Florence habitent. Pour moi, Noël était très différent qu’en Allemagne, mais vraiment une bonne expérience.

Le soir du 24 décembre nous étions avec la famille chez la sœur de Florence et il y avait un grand repas. D’abord, nous avons pris l’apéritif et nous avons trinqué à Noël. Puis nous sommes allés à table qui était très décorée, comme le sapin. Chez ma famille d’accueil, on a déjà mis le sapin de Noël trois semaines avant, au début de mois décembre.

Pour manger il y avait avant le plat principal du foie gras et beaucoup de choses de la mer (c’est typique pour la Bretagne).  Le plat de résistance était un rôti avec des champignons, des poires et des marrons. Après cela, on a mangé du fromage et de la salade.

Et finalement il y avait la bûche, le gâteau de Noël comme dessert.

Le repas a duré longtemps mais nous avons aussi beaucoup parlé et l’ambiance était sympathique. Mais nous n’avons pas ouvert les cadeaux le soir comme en Allemagne et nous ne sommes pas allés à l’église non plus, c’était un peu étrange pour moi.

J’avais bien aimé la soirée parce qu'il y avait plein de bonne humeur et comme ça je n’ai pas vraiment eu le temps de penser à ma famille en Allemagne qui m’a un peu manqué.

Le lendemain, le 25 décembre, je suis allée à l’église le matin parce que je suis habituée d’y aller à Noël, mais je crois qu’il n’y a pas beaucoup des français qui vont encore à l’église.

Le midi, avant le déjeuner nous avons mis tous les cadeaux sous le sapin, il y en avait plein. Chacun à son tour a distribué ses cadeaux aux autres qui les ont ouverts. Moi, j’avais aussi des colis de ma famille et mes amis en Allemagne à ouvrir alors j’étais très contente avec tous mes cadeaux. Et les autres aussi, tous étaient heureux et après nous nous sommes mis à table pour manger encore une fois beaucoup de choses.  Le jour de Noël, nous avons encore fait une promenade l’après-midi. A part ça nous avons bien regardé nos cadeaux et manger des petits gâteaux allemands que j’avais fait à Marmande.

En résumé je peux dire que mon Noël en France était très bien et une expérience que je n’oublierai jamais. C’était quand même un peu dur quand j’ai pensé à ma famille en Allemagne et tous les choses qu’ils font, parce que je crois que Noël est encore fêté un peu plus en grand en Allemagne. Mais toute la famille a tout fait pour que je me sente bien et j’ai aussi eu beaucoup de cadeaux de ma famille d’accueil comme un vrai membre de la famille."

 Copyright : photos  SILC- Hanna P.2010

mardi 9 septembre 2008

Léa, 16 ans enchantée de son séjour en Allemagne

"J'ai fait un séjour linguistique Club 4 à Köln (en Allemagne). J'étais dans une famille qui habitait à quelques kilomètres de Köln.Une super famille avec qui j'ai fait pleins de sorties(visites de Köln, d'un château...).

Le séjour m'a été bénéfique pour mieux parler et comprendre la langue.   Durant ce séjour j'ai fait de très bonnes rencontres : dans ma famille et aussi dans le groupe français.

Un groupe très sympa avec qui j'ai passé de très bons moments.

Nous avons tous peur de faire un séjour linguistique mais une fois qu'on y est c'est une super expérience. Léa"

mercredi 4 juin 2008

France terre d'accueil !

Témoignages de jeunes en année scolaire dans la Drôme avec la conseillère locale Véronique SCHOTT

  • Karla (Mexique)

 « Mon expérience en France, que pouvons-nous dire ? Ce qui est sûr, et je ne dois pas être la seule à l’avoir vécu, c’est la difficulté de la langue, et aussi le fait d’être séparée de ma famille, qui pour moi personnellement a été le plus difficile. Mais au cours du temps, je me rends compte que cette absence une fois surpassée, m’a aidé à grandir et voir la vie autrement. J’ai appris à savoir qui je suis et qui je veux devenir, trouver mon identité.

Avec la famille française, ils sont une vraie famille pour moi car ils m’ont traité comme un membre de leur propre famille et j’étais très attachée à eux. Chacun d’entre eux est spécial pour moi. A l’école je me suis fait des amis géniaux. Et enfin je remercie ma conseillère locale d’être là quand j’ai besoin d’elle. »

 

  • Eva (Allemagne)

 « Depuis qu’un de mes copains a passé 6 mois en France, je ne rêvais que d’une chose : partir à l’étranger. Le voir pratiquer dans cette langue étrangère tellement belle comme si c’était sa propre langue, j’étais fascinée. Pour moi, un séjour comme ça c’est l’occasion de faire l’expérience exceptionnelle d’apprendre à connaître un pays non pas comme un touriste mais d’une manière authentique en habitant chez une famille d’accueil et en fréquentant une école française. Et j’avais envie de vivre une vie complètement différente de celle à laquelle j’étais habituée (…). Pas un jour je n’ai regretté ma décision de partir. Ma famille d’accueil est plus qu’une famille d’accueil pour moi, c’est une vraie famille, ma deuxième famille. Je suis presque bilingue et cela me fait énormément plaisir de regarder les films, lire les livres et participer aux conversations en français et de tout comprendre.

Malgré mes 5 ans de français appris à l’école en Allemagne, je ne comprenais pas beaucoup en arrivant en France. Je me suis créé ma petite vie française avec de nouveaux amis, de nouvelles habitudes, une nouvelle façon de vivre. J’ai pris du recul et ai aussi appris à apprécié l’Allemagne depuis la France. C’est dingue comme j’ai changé ! »

 

  • Martin (Equateur)

 « Exprimer les sentiments et mes expériences vécues jusqu’à maintenant en France devient aussi compliqué que pour un peintre de peindre le bruit d’une larme quand elle tombe. Le temps est passé et même si je vois les semaines du calendrier déjà passées, c’est comme si j’avais toujours vécu en France, dans un petit coin du pays où je n’aurais jamais imaginé venir et surtout rencontrer des gens qui sont devenus ma famille, mon foyer. Je me demande parfois ce que je serais devenu si je n’avais pas pris l’avion, si tout n’avait pas été parfaitement planifié, chaque détail, chaque situation. Comme si le destin avait décidé pour moi. Et moi, maintenant, je suis de ceux qui vont partir, retourner à ma vie normale. Je vais laisser un pays qui a su me captiver, une époque de ma vie qui vient de m’échapper, qui m’a fait rêver. »

jeudi 21 février 2008

Toulouse accueille Kyoto

Depuis maintenant plusieurs années, des étudiants japonais de l'université de Ritsumeikan de Kyoto viennent passer quelques semaines à l'Université de Toulouse le Mirail pour apprendre le français. Ce séjour est l'occasion pour ces jeunes adultes de découvrir la culture française et d'approfondir leur connaissance de la langue de Molière.

En partenariat avec le Département de Français Langue Étrangères (DEFLE) de l'UTM, qui dispense les cours, SILC se charge de l'accueil de ces jeunes asiatiques qui sont hébergés en famille. Ainsi, ils peuvent découvrir notre culture française in vivo. La communication s'avère parfois un peu délicate au début mais la volonté d'intégration des premiers et la chaleur de l'accueil dispensé par les seconds, rend très vite ce séjour convivial et source d'enrichissement pour tous.

Ce mercredi 20 février la mairie de Toulouse réunissait ces étudiants et leurs familles d'accueil, le personnel du DEFLE et les membres de SILC, pour leur souhaiter la bienvenue dans la plus grande ville universitaire de France après Paris.
Un grand merci à la mairie de Toulouse pour son accueil et à notre partenaire l'Université du Mirail pour sa confiance.

Fabrice ABADIE, conseiller régional SILC Sud Ouest

- page 1 de 2