Voyage scolaire à Valence

Sandrine E. est professeur d’espagnol, originaire du Doubs. Chaque année depuis 11 ans, elle confie à SILC l’organisation de son voyage scolaire à Valence. Consciente que le voyage scolaire représente, pour de nombreux élèves, l’occasion d’un premier voyage à l’étranger sans leurs parents, elle cherche à favoriser la découverte culturelle et l’échange linguistique. C’est tout naturellement qu’elle a choisi une formule avec intégration scolaire, pour que ses élèves rencontrent des élèves espagnols de leur âge. Elle nous parle de ses expériences...

SILC : “Comment sont accueillis les élèves dans l’établissement espagnol ?”
Sandrine E. : “L’accueil qui nous est réservé dans le collège espagnol avec qui SILC nous met en relation a toujours été professionnel et très chaleureux. Le service qui gère les groupes scolaires étrangers, ainsi que l’organisatrice locale se ‘’mettent en quatre’’ pour qu’élèves et professeurs gardent un excellent souvenir de leur séjour.
Pendant les 5 jours à Valence, les élèves participent à 3 matinées de classe avec la professeur d'espagnol langue étrangère : elle leur propose des activités ludiques au cours desquelles ils travaillent des notions lexicales et grammaticales déjà abordées en classe en France, des jeux de rôle, etc... ils préparent avec elle les visites de chaque après-midi sous forme de mini conférence (je précise que ce travail de préparation est déjà amorcé en classe avec moi en France, avant le départ).”

SILC : “Quels sont les moments où les élèves français et espagnols peuvent communiquer ?”
Sandrine E. : “les élèves participent aux cours d'EPS avec les élèves espagnols (foot, basket ...), ce qui est l'occasion pour eux d'être en contact direct et de dialoguer avec des jeunes de leur âge. Ce sont les moments que les élèves préfèrent car pour la grande majorité, c'est la première fois qu'ils rencontrent des jeunes étrangers de leur âge ; le temps passé au collège est aussi l'occasion de rencontrer des élèves dans la cour de récréation, et d'échanger avec eux en dehors de la classe. Chaque année, certains élèves s'échangent leurs adresses email ou Facebook et continuent à s'écrire une fois de retour en France.”

SILC : “ Pourquoi privilégiez-vous ce type de voyage scolaire ? “
Sandrine E. : “A mon sens, cette formule présente de nombreux intérêts. Avant tout, c'est le meilleur moyen de donner du sens à l'enseignement et à l'apprentissage des langues vivantes.
C'est le moyen de faire prendre conscience aux élèves que le travail fait en classe de langues a des applications pratiques dans la vie de tous les jours.
C'est aussi offrir aux élèves une expérience collective en dehors du cadre scolaire et familial, c'est leur faire découvrir un mode de vie et un environnement culturel différents, que la très grande majorité n'aura plus l'occasion d'appréhender de retour en France.

SILC : “quel bilan vos élèves font-ils après ce voyage de classe ?”
Sandrine E. : “Je vois des sourires et des yeux qui pétillent comme je n'en avais jamais vus. Beaucoup me disent, une fois de retour en France, qu'ils ne rêvent que d'une chose : repartir au plus vite, qu'ils ont réalisé le rêve de leur vie !
Beaucoup prennent conscience que, malgré leurs deux seules années d'apprentissage de la langue, ils sont capables de maintenir une conversation en espagnol.
Pour moi, enseignante et responsable du projet, c'est et ce sera toujours ma plus belle récompense.”

C’est un fait : le contact linguistique apporte une dimension plus internationale au voyage et permet de découvrir la langue dans son contexte, en la pratiquant dans des situations de la vie quotidienne.
Pour beaucoup d’élèves, le voyage scolaire à l’étranger est l’occasion d’une première expérience hors du cadre familial, et une première découverte linguistique au-delà de la salle de classe. Autant qu’il soit profitable et que tous en gardent un excellent souvenir !

Pour en savoir plus sur ce séjour, consultez le programme détaillé, ou contactez SILC au 05.45.97.41.40.