SILC - Passeport pour le monde

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - langues

Fil des billets

vendredi 15 octobre 2010

Déliez vos langues !

commission europeenneLa commission européenne pour le

multilinguisme propose un quiz des langues.



Testez vite vos connaissances !

© Union européenne, 2009-2010

dimanche 26 septembre 2010

Aujourd'hui, l'Europe fête la journée des langues

Comme tous les ans, depuis maintenant 9 ans, nous fêtons aujourd'hui la Journée Européenne des Langues.

Créée en 2001 à l'initiative du Conseil de l'Europe, lors de l'Année Européenne des Langues, cette journée est dédiée à promouvoir l'apprentissage des langues en Europe et à sensibiliser le public à la diversité linguistique.

A l'occasion de cette fête, une série de manifestations est organisée dans les 43 pays membres, principalement dans les écoles, les universités ou les centres d'enseignement des langues. Ces évènements proposent par exemple un concours de vocabulaire ou de poésie dans plusieurs langues étrangères, une étude de la racine grecque des mots utilisés au quotidien en Europe, la découverte du rôle des langues dans les anciens pèlerinages et le tourisme d'aujourd'hui, la traduction de poèmes d'une langue à une autre, des rencontres et échanges polyglottes, des conférences linguistiques, des ateliers chansons, des quizzes et des jeux... Toute personne peut participer à cette journée, chacun à son niveau, sans forcément avoir de moyens importants à y consacrer ou sans faire partie d'une institution ou d'une association. Réfléchissez, vous trouverez forcément comment faire partie de la fête aujourd'hui !

Rejoignez SILC et la Journée Européenne des Langues sur Facebook

mardi 13 avril 2010

Toujours plus de satisfaction en séjours SILC

Chaque année, SILC réalise des analyses pour mesurer la qualité des séjours linguistiques. Près de 3000 enfants et adolescents âgés de 7 à 18 ans, partent en séjour linguistique chaque année.

Si les participants et leurs parents peuvent joindre à tout moment l'équipe SILC durant leur séjour, le questionnaire envoyé après le retour permet de mesurer pleinement la qualité des prestations proposées et la satisfaction des participants.

Résultat : 97.3% de satisfaction en 2009*, sur tous les séjours linguistiques, à toutes les périodes de vacances (automne 2008, hiver, printemps et été 2009), pour l'ensemble de notre clientèle : particuliers ou émanant de collectivités, le taux est en progression de 2.5% par rapport à la saison précédente.

Ce taux est validé par Afnor NF Service dans le cadre des exigences et des contrôles de la certification NF295.

Ce chiffre éloquent rend bien compte du savoir-faire et de l'expérience SILC : depuis 45 ans, les équipes SILC en France et à l'étranger mettent tout en oeuvre pour que les jeunes partent et séjournent en toute sécurité, matérielle et affective.

*taux calculé sur l'ensemble de nos prestations des clients se disant "très satisfaits" ou "satisfaits". L'analyse porte sur : les renseignements préalables, la réservation, le voyage, les acheminements, la famille ou la résidence, les cours, les activités et excursions, l'encadrement.

Crédits photos SILC

 

vendredi 9 avril 2010

Bougez en Europe et ailleurs avec SILC au CIDJ PARIS !

Pour tous les jeunes :
Rendez-vous lundi 12 avril, de 10 h à 17 h, au CIDJ.
Spécial «volontariat et initiatives» pour découvrir un environnement différent et apprendre une autre langue. Maud F.G., une ancienne participante en séjour VOLONTARIAT avec SILC sera présente le 12 avril pour témoigner de son expérience.

Pour tous les jeunes... et leurs parents :
Rendez-vous mercredi 14 avril, de 10 h à 17 h, au CIDJ.
Spécial «séjours linguistiques et voyages de découverte» ou comment trouver des idées de séjours et comment faire son choix ?
Plus d'infos sur le site du CIDJ 75

Crédit photo EC

jeudi 18 mars 2010

Langues étrangères : enjeu National ?

Aux séjours linguistiques citoyens, visez la mention au Bac !

Le Ministère de l’Education Nationale dans le B.O. spécial n°1 du 4 février 2010 propose de nouvelles mesures visant à donner une impulsion forte à l’enseignement des langues au lycée.

 Au delà de toute polémique concernant la mise en pratique de cette circulaire, à laquelle il ne nous appartient pas de nous mêler, chez SILC nous nous réjouissons de cette prise de conscience et de ce nouvel élan, qui semble être donné à l’enseignement des langues.

L’une des mesures énoncées consiste à « favoriser les moments de pratique authentique de la langue ». Nous sommes persuadés depuis 45 ans que c’est la meilleure façon, sinon la seule, de s’approprier une langue vivante. C’est pourquoi nous nous attachons à faire voyager les jeunes français aux quatre coins du monde, mais aussi à recevoir des jeunes étrangers de tous les continents. Cette mise en situation réelle de prise de parole a un impact indiscutable sur la maîtrise d’une langue étrangère et constitue un atout remarquable pour les études dans le supérieur, à condition de s’y prendre dés le secondaire.

 Florence Lebois-Galy, directrice adjointe du CEFAM (Centre d’Etudes Franco Américain) nous le confiait dernièrement. Le grand nombre d’étudiants ayant effectué un séjour linguistique avant d’intégrer son école, partent avec un atout indéniable. La maîtrise des langues de ses étudiants est nettement meilleure. Qui plus est, un séjour linguistique enrichit son participant de deux atouts supplémentaires pour favoriser la réussite des études dans le supérieur :

  • un degré de maturité supérieur à leurs camarades restés en France
  • une ouverture d’esprit plus grande que la moyenne.

Chaque saison, après le premier trimestre nous sommes contactés par des étudiants en classes préparatoires, qui préfèrent renoncer pour cette année, leur niveau en langues vivantes étant trop faible. Ils décident bien souvent de consacrer un trimestre pour partir renforcer leur niveau en Grande Bretagne, en Irlande, en Espagne ou encore en Allemagne.

Combien d’étudiants échouent aux épreuves de concours d’entrée aux grandes écoles à cause d’une note en langue rédhibitoire? La plupart des grandes écoles exigent de leurs étudiants un niveau élevé en langues vivantes étrangères, qu'il sera d’autant plus aisé d’atteindre si l’on a eu l’occasion de partir plus tôt en séjour linguistique.

Obtenir la moyenne en langue au bac, n’est donc pas suffisant pour envisager des études supérieures confortables. Le BO propose en effet de prendre en compte les expériences à l'étranger, en "rénovant les épreuves de langues pour la session 2013 du baccalauréat pour permettre de valoriser les compétences orales des candidats à l'examen". C’est pourquoi nous encourageons tous les élèves du secondaire à partir en séjour linguistique.

Afin de satisfaire les besoins de chacun, SILC propose différents séjours dès le plus jeune âge, pour vous donner les clefs de la réussite.

 

 

Prenez de l'avance avec SILC et visez la mention ! Inscrivez-vous sans plus attendre à nos séjours intensifs de printemps :

séjour linguistique Prépa Bac - Club 4 Grande-Bretagne - Club 4 Espagne -

Club 4 Allemagne 

et bien d'autres sur www.silc.fr

 

Article du Bulletin Officiel

Coordonnées du CEFAM

vendredi 12 mars 2010

Egypte : vacances linguistiques au soleil

Partir en séjour au soleil, ça change les vacances !

Des programmes variés et complets :

Aux vacances de printemps, la colo CROISIERE sur le NIL propose une découverte des splendeurs de l'Egypte, le long du Nil : la vallée des rois, les temples de Karnak, Kom Ombo, Assouan, qui sont autant de promesses de dépaysement culturel.
Cet été, pour les jeunes à partir de 13 ans le séjour linguistique ANGLAIS SUR LE NIL comprend des cours d'anglais durant la croisière sur le thème du roman d'Agatha Christie - Mort sur le Nil, suivis d'une semaine en Mer Rouge avec initiation à la plongée.
Pour les 18-25 ans, LOVING MER ROUGE combine l'initiation à la plongée à Hurghada et un raid 4x4 dans le désert - programme en fichier ci-joint.

Cliquez ici pour lire les témoignage de Séverine, en séjour Anglais sur le Nil, en 2008 et celui de Marine, Manue et Julie

Comme les centaines de participants aux séjours SILC en Egypte depuis 2004, profitez vous aussi de cette expérience et d'une destination inoubliable.

dimanche 21 février 2010

Aujourd'hui, 21 février, c'est la Journée Internationale de la Langue Maternelle

Proclamée en 2000 par l'UNESCO et célébrée depuis chaque année, le 21 février est devenu la Journée Internationale de la Langue Maternelle.

L'idée d'une telle célébration prend sa source en 1952 au Bangladesh. A l'époque, la police et l'armée de l'état pakistanais, qui occupait alors le Bangladesh, avait ouvert le feu sur la foule des locuteurs de Bengalî manifestant pour leurs droits linguistiques.

En 2002, Koïchiro Matsuur, alors Directeur Général de l’UNESCO déclarait : Aujourd’hui plus que jamais, recherchons la compréhension et la reconnaissance des autres peuples et des autres cultures en respectant leurs langues et les modes de pensée qui s’expriment à travers elles.”

Aujourd'hui, l'UNESCO est, entre autre, en charge de promouvoir la diversité linguistique et culturelle ainsi que le multilinguisme afin de préserver les langues en tant que patrimoine partagé de l’humanité et encourage les initiatives dans ce sens.

Crédit image : copyright UNESCO

mercredi 10 février 2010

Choisir son orientation

L’ADREP (Animation et Développement des Relations Ecoles-Profession) organisait son 34ème salon de l’orientation le dernier week-end de janvier à Paris.

De nombreux jeunes, de 13 à 20 ans, sont venus de la région parisienne au cours de ces deux jours pour trouver un établissement scolaire, universitaire ou des renseignements sur un métier ou un séjour à l’étranger.

SILC était présent, pour proposer ses séjours linguistiques pour les vacances de printemps et d’été. Notre stand a connu un vif succès auprès des visiteurs. Conscients de l’importance de la maîtrise d’une ou de plusieurs langues étrangères, les collégiens et lycéens recherchaient des informations pour partir se perfectionner lors de ces vacances. Le séjour linguistique Anglais en Duo a été fortement plébiscité par les collégiens et leurs parents. Ce séjour combinant cours d’anglais et découverte de la culture britannique en version «cocooning», rassure les parents et les voyageurs les plus jeunes.

Les lycéens quant à eux, ont porté davantage leur choix sur les séjours plus intensifs où le nombre de cours est plus important et avec une immersion en famille d’accueil en étant le seul francophone. Nos séjours Club 4 et One-to-One répondent bien aux attentes plus poussées de ce public.

Le Bac est une échéance qui arrive à grand pas pour les terminales. Ces derniers ont été rassurés de découvrir notre séjour Prépa-bac à Pâques. Cette formule centrée sur les épreuves de l’examen de fin d’études du secondaire permet en une semaine de se sentir plus à l’aise et d’aborder plus sereinement la fin de l’année scolaire.

Certains envisageant l’expatriation sur une plus longue période pour découvrir un nouveau pays, une nouvelle culture et s’approprier une seconde, voire une troisième langue vivante, se sont vus proposer nos programmes étudiants/adultes. La souplesse de notre offre de cours de langue en école internationale, de missions de volontariat ou de stages en entreprise à l’étranger a été grandement appréciée des futurs globe-trotters.

Nous remercions les organisateurs pour leur invitation et leur professionnalisme en prenant déjà rendez-vous pour la 35ème édition de ce salon de l’ADREP.

Crédits photos : copyright SILC

jeudi 7 janvier 2010

Choisir le séjour linguistique idéal Part VI : à quel moment de l’année partir ?

Petites ou grandes vacances ?

Trop souvent oubliées, les petites vacances (Toussaint, Février et Pâques) sont des périodes propices aux progrès rapides et peuvent permettre de «sauver» une année scolaire. Ces séjours plus courts que ceux de l’été sont généralement bien acceptés par les jeunes présentant des difficultés en cours de langue au lycée ou au collège. Ces séjours linguistiques répondent parfaitement à des besoins de rattrapage et sont bien plus efficaces que quelques heures de soutien scolaire.


Les grandes vacances estivales permettent quant à elles de satisfaire le plus grand nombre par la palette de séjours offerte. Que ce soit en terme de destination ou de formules de séjours, l’éventail sera très large. Leur durée est propice au séjour de deux et trois semaines qui assurent une immersion plus importante et plus enrichissante.

Encore une fois, tout dépend des objectifs et des attentes que l’on peut avoir d’un tel séjour, mais chaque période présente ses avantages.

Nous espérons vous avoir aidé à y voir plus clair en vous fournissant des éléments de réponse aux questions que l’on doit se poser avant tout départ en séjour linguistique.

A présent, dernière question à se poser : Quel organisme choisir pour un séjour linguistique ?

A très bientôt sur notre blog pour la suite.

mercredi 6 janvier 2010

Nouvelle brochure COURS DE LANGUE A L'ETRANGER

Notre nouvelle brochure COURS DE LANGUE A L'ETRANGER 2010 pour étudiants et adultes est à présent disponible et peut être consultée en ligne.

Retrouvez toutes nos formules de cours pour parler anglais, allemand, espagnol, italien, russe, chinois ou japonais, que vous soyez novice ou confirmé, nous avons forcément un programme qui vous correspond.

Bonne lecture et bonne découverte !

jeudi 31 décembre 2009

Choisir le séjour linguistique idéal Part V : le choix du pays de destination ?


Cette question se pose principalement pour l’anglais, de nombreux pays anglophones (ou non) proposant diverses formules d’apprentissage.

Cette question est souvent relative à l’accent et à l’anglais parlé dans le pays. S’il existe bien des différences entre l’anglais d’Angleterre, celui d’Irlande, ou encore celui des Etats-Unis, ces différences sont minimes et il s’agit bel et bien de la même langue avec quelques particularités régionales. Ces légères variantes n’empêcheront nullement un jeune de progresser, bien au contraire ; elles seront enrichissantes et permettront de s’approprier la langue dans toutes ses finesses.

Il en va de même de la question des accents que l’on peut entendre entre ces différents pays. Cette diversité des accents ne doit pas être considérée comme un problème de compréhension et cela pour plusieurs raisons :

- On peut trouver autant de différences d’accent entre un irlandais et un anglais, qu’entre un habitant de Londres et un résident de Liverpool.

- Les enregistrements audio qui servent de supports de cours en classe d’anglais en France proviennent de différents pays afin de sensibiliser les jeunes à cette diversité. Nos enfants sont donc déjà confrontés à cette pluralité d’accents avant même un départ en séjour linguistique.

- Elle permet de travailler la compréhension orale et d’ouvrir l’oreille aux différentes versions afin de faciliter la compréhension générale.

- Enfin la motivation principale qui conduit aujourd’hui à vouloir maîtriser l’anglais, n’est certainement pas de devenir présentateur à la BBC, mais plutôt de pouvoir parler et échanger avec des anglais, des irlandais, des canadiens…mais aussi avec un brésilien, un japonais, un russe avec lesquels l’anglais sera peut-être la seule langue commune.

Le choix du pays repose donc davantage sur un désir de découverte plus que d’un choix strictement lié à la langue.

Voici quelques particularités de destinations proposant un séjour linguistique pour l’anglais :

- La Grande-Bretagne : proximité, rapidité d’accès, nombreuses formules proposées en font une destination prisée pour un premier départ à l’étranger.

- L’Irlande : la convivialité d’une île à taille humaine, très différente de la Grande-Bretagne.

- Malte : une île singulière et atypique permettant de progresser en anglais sous le chaud soleil méditerranéen.

- Le Canada et les Etats-Unis : un continent qui reste une destination toujours aussi fascinante pour les ados. Elle est à conseiller en priorité à des jeunes ayant déjà voyagé ou ayant une maturité suffisante.

La prochaine fois nous tenterons de vous apporter des pistes de réflexion pour répondre à la question : A quel moment de l’année partir en séjour linguistique ?

jeudi 17 décembre 2009

Choisir le séjour linguistique idéal Part III : les formules

Première option : les cours en groupe entre Français

La taille du groupe va être déterminante dans la réalisation des progrès. Nous allons passer en revue les différentes formules possibles :

  • Groupe de 12 à 15 participants :

Ce sont les plus répandues car les plus générales et pouvant donc répondre aux attentes du plus grand nombre. Ces formules dites «classiques» sont bien adaptées aux jeunes recherchant un bon équilibre entre vacances et travail scolaire. Idéales pour un premier séjour ou bon compromis pour ceux qui sont encore hésitants à se lancer.

Moins intensive que d’autres formules elles permettent toutefois de réels progrès. Lors d’un séjour linguistique de deux semaines, 21 cours sont dispensés sur place. Si l’on considère qu’en moyenne en France les élèves sont 30 par classe, et qu’ils ont bien souvent au mieux 3 heures de cours par semaine, les bénéfices que vont retirer les participants à ce type de séjour, sont comparables à 14 semaines d’enseignement en France, soit l’équivalent d’un trimestre. Formule possible avec un hébergement en famille ou hébergement collectif.

  • Groupe de 10 participants : 
Des formules ciblées sur un apprentissage particulier avec un professeur du pays d’accueil et/ou un professeur français. Ces séjours sont axés sur des objectifs bien précis du type préparation aux épreuves du baccalauréat, ou concours à l’entrée aux grandes écoles. Elles sont donc réservées à des participants ayant un but bien défini, souhaitant un enseignement spécifique. Formule possible avec un hébergement en famille ou un hébergement collectif.

  • Groupe de 4 participants :
Les cours de langue sont réalisés pour un club de 4 jeunes français de même niveau par un professeur du pays d’accueil. Groupe homogène, cours intensifs, cette formule peut être une étape intermédiaire entre les séjours plus classiques et la formule One-to-One. Les activités de la journée sont réalisées en mini groupe et sous la conduite du professeur du pays d’accueil. Elles garantissent une immersion réelle dans le quotidien du pays visité. Formule possible en Grande-Bretagne, en Irlande, en Allemagne ou en Espagne, avec un hébergement en famille.


Deuxième option : les cours en groupe internationaux

Les participants à ce séjour sont originaires de différents pays permettant une ambiance internationale. Les quelques Français intégrés au séjour vont donc côtoyer des jeunes parlant des langues maternelles diverses. Les cours de langues seront donc forcément dispensés par un locuteur natif, selon des méthodes d’enseignement dites «communicatives», ayant pour but de mettre en confiance les élèves, dans leur pratique orale de la langue étudiée. Seule la langue commune à l’ensemble des participants y sera parlée. Il en sera de même pour les échanges après la classe. Formule possible avec un hébergement en famille ou hébergement collectif.


Troisième option : la formule la plus intensive, le One-to-One

Il s’agit de cours dispensés à votre enfant par un professeur particulier. Les cours sont donc axés spécifiquement sur les besoins personnels du participant avec une remise à jour quotidienne des apprentissages par ce professeur, qui en plus des cours, assure aussi l’hébergement. Cela permet au professeur d’adapter le contenu de ses cours aux besoins réels de l’enfant. Cette formule décrite comme le «Must» du séjour linguistique garantit des progrès rapides grâce aux cours, mais également par cette immersion complète sans aucun contact avec d’autres jeunes français durant tout le séjour. Outre les qualités nécessaires au bon déroulement d’un séjour en immersion sans cours elle requiert la totale adhésion de l’enfant, et une très grande motivation. Formule possible en Grande-Bretagne, en Irlande, en Allemagne ou en Espagne, avec un hébergement chez le professeur qui dispense les cours.

Attention : cours réalisés par des professeurs du pays d’accueil ce qui signifie que l’accent sera particulièrement mis sur la communication, et peut différer de l’apprentissage dit «à la française».


Quatrième option : les séjours en immersion sans cours, le Bain Linguistique

Il existe une formule en immersion complète en famille d’accueil : le Bain Linguistique. Le principe consiste à partir en vacances dans une famille étrangère qui va ouvrir les portes de son foyer à votre enfant, pour 1, 2, voire 3 semaines. Tout comme lorsque votre enfant est en vacances chez vous, ce séjour nécessite de sa part de se prendre un minimum en charge pour l‘organisation de sa journée avec l’aide bienveillante de sa nouvelle famille. Ce séjour est donc à réserver à des jeunes matures capables de s’adapter à un environnement étranger rapidement. Ils doivent avoir une forte envie de parler, et par conséquent un niveau de langue suffisant du pays de destination, pour faire de cette expérience une totale réussite. Formule possible en Grande-Bretagne, en Irlande, en Allemagne, en Espagne.

Prochaine question : à quel âge partir en séjour linguistique ?

jeudi 24 septembre 2009

Le 26 septembre c’est la Journée européenne des Langues

 

Les langues étrangères nous ouvrent le monde sur des plans divers : personnel, professionnel et culturel. Elles permettent de découvrir des sociétés, des habitudes de vie différentes,  elles offrent d’autres perspectives d’avenir. Elles peuvent même changer une vie ! Depuis des années, SILC reçoit des témoignages d’anciens participants pour qui le séjour linguistique ou l’année à l’étranger fut non seulement une expérience inoubliable mais aussi un tournant dans leur vie. Alors, il faut encore et toujours promouvoir les langues étrangères et leur pluralité, que ce soit en Europe à l’initiative du Conseil de l’Europe ou dans le monde entier.

 

La Journée européenne des langues est célébrée chaque année le 26 septembre depuis 2001. Les 800 millions d'Européens dans les 47 Etats membres du Conseil de l'Europe sont encouragés à apprendre plus de langues, à tout âge, tant à l'école qu'en dehors. Convaincu que la diversité linguistique est une voie vers une meilleure communication interculturelle et l'un des éléments clé du riche patrimoine culturel du continent, le Conseil de l'Europe soutient le plurilinguisme à travers toute l'Europe.

A l'occasion de cette Journée, retrouvez les événements organisés dans toute l'Europe et aussi des jeux, des quiz et des informations sur les langues en Europe sur le site de la journée européenne des langues.

lundi 23 février 2009

Une campagne de sensibilisation pour faire face au manque d’interprètes anglophones.

Depuis le 19 février dernier, le département des langues de la Commission Européenne a décidé de mettre en place une campagne visant à encourager les jeunes à effectuer leur carrière dans les langues et “faire de l’anglais une langue moins rare”.

Cette réaction émane d’un constat simple des institutions européennes : d’ici 2015 il y aura pénurie d’interprètes en anglais et la Commission veut s’assurer que les conférences multilingues continueront d’exister lorsque les traducteurs actuels auront pris leur retraite.

La campagne mettra en lumière cette évidence à travers, notamment, une vidéo pour promouvoir les métiers de l’interprétariat au Royaume-Uni.

Dans le journal l’Economiste de la semaine dernière, le professeur Philippe Van Paris de l’université catholique de Louvain en Belgique prédit que “les Européens sont en train de devenir bilingues, excepté les anglophones, qui deviennent monolingues” et de souligner “les intervenants des diverses conférences européennes choisissent automatiquement la langue qui exclut le moins de personnes dans la salle” ce qui peut être traduit par “presque toujours l’anglais”. La prédominance de la langue anglaise soulève de réels problèmes ajoute le professeur.

Dans l’espoir d’enrayer ce processus, la Commission souhaite sensibiliser les jeunes de langue maternelle anglaise sur ce problème et les informer sur les possibilités d’études et des débouchés variés dans le domaine linguistique. Cette campagne d’information sera étendue plus tard dans l’année auprès des jeunes de langues maternelles allemande et française.

vendredi 16 janvier 2009

Voeux 2009

En chinois, l’idéogramme qui représente la « crise » signifie également « opportunité ».
Dans cette culture si particulière à certains égards, les temps de crise sont donc considérés comme l’occasion de reconsidérer les choses.
Il est vrai que nous sommes contraints par les événements, et pas seulement en temps de crise, de nous remettre en cause, de réviser nos choix, de reclasser les « urgences » en considérant surtout l’« importance » des décisions à prendre. L’évolution du pouvoir d’achat, l’incertitude financière, l’emploi incertain sont peut-être des invitations à replacer une éducation solide et des formations adaptées pour nos enfants au premier rang de nos préoccupations.
Une, voire deux langues bien maîtrisées ne seront certainement pas de trop pour mieux tirer son épingle du jeu mondial qui est déjà installé.
C’est peut-être le moment d’y réfléchir un peu plus et d’intégrer cet atout dans nos priorités « d’importance ».
En tout état de cause, Bonne Année 2009.
Jean-Luc MAURY-LARIBIERE - Président

lundi 15 décembre 2008

La solitude des « profs »

Les articles fleurissent un peu partout sur l’évolution profonde des conditions d’exercice du métier de professeur vers une inexorable dégradation.

Il n’y a pas si longtemps, on parlait encore de sacerdoce. Aujourd’hui, serait-ce devenu une galère où l’incompréhension ambiante le disputerait à la solitude ?

Tel n’est pas mon avis avec ces professeurs que nous rencontrons lorsqu’ils encadrent les séjours de jeune que nous leur confions.

Certes, il s’agit le plus souvent de professeurs de langue, mais à voir leur implication avec les élèves, leur joie de les guider, de les comprendre, de les aider, je n’imagine pas qu’ils soient les seuls à partager cet amour de leur métier, ni qu’ils puissent l’exercer dans le désert et retrouver cette fougue pour les seules vacances.

Il faut les voir se démener quand une difficulté ou un imprévu survient : ils sont là, présents, motivés et imaginatifs. Les quelques spécialistes de mathématiques auxquels nous recourons parfois déploient la même énergie.

Mon admiration reste donc intacte pour ce beau métier, car il est clair qu’on ne l’exerce pas pour de l’argent, et ce que nous voyons sur le terrain ou lisons dans les rapports de nos séjours de vacances, me rassure : il y a sûrement un peu de « blues » parfois, mais quelles réserves d’énergie et de dévouement !

Sans doute les jeunes hors du cadre scolaire sont-ils aussi une belle occasion de ressourcement et d’échec à la solitude pour celles et ceux qui les accompagnent. Tant mieux, et nous essaierons de continuer à y contribuer.

 

Jean-Luc Maury-Laribière
Président du Conseil d’Administration

jeudi 20 novembre 2008

Il n’est jamais trop tard.

Avec la Crise, la grande crise, chacun y va de son idée, de sa solution, de sa critique, de son coupable, etc.…

Conséquences nationales d’une situation mondiale, dans chaque pays la secousse se fait sentir, sur l’industrie, les services, le commerce, l’artisanat, l’agriculture…

Même l’éducation, celle de nos enfants, se ressent de ces soubresauts indésirables.

L’international est donc devenu notre guide, si ce n’est notre maître.

Y sommes-nous bien préparés, nos enfants sont-ils ou seront-ils prêts à relever tous ces défis, toutes ces difficultés mais aussi toutes ces opportunités ?

Il faut l’espérer et surtout les y aider.

Il faut qu’ils puissent facilement communiquer pour comprendre, réfléchir et agir.

Mais nous avons du retard dans leur éducation linguistique, passeport indispensable pour franchir les barrières de la communication libre et immédiate, universelle.

En Europe, 15 pays font mieux que nous pour élever le niveau de langue de leurs enfants, la plupart avec 2 voir 3 langues complémentaires de leur langage naturel.

Il n’est pas trop tard. Réveillons-nous et profitons de cette alerte grave du moment pour penser à donner à nos enfants, à nos étudiants, à nos professionnels, les armes dont ils ont absolument besoin.

Jean-Luc MAURY-LARIBIERE

lundi 13 octobre 2008

Apprentissage précoce des langues - nouvelle étude de l'Union européenne

Selon une nouvelle étude européenne, l'apprentissage des langues à un âge précoce peut être très bénéfique aux enfants. En effet, les enfants dont l'aptitude naturelle à l'acquisition du langage est stimulée dès le plus jeune âge bénéficient d'un temps d'apprentissage plus long et d'une expérience linguistique et culturelle susceptible d'enrichir leur développement général (sur le plan cognitif, social, culturel, acoustique, linguistique et personnel), tout en renforçant leur détermination, leur sens de la collaboration et leur confiance en eux-mêmes.

La Commission européenne est très favorable à l'enseignement des langues vivantes aux jeunes enfants, afin de développer leurs connaissances linguistiques, mais aussi leur sentiment d'appartenance et leur sens de la citoyenneté et de la communauté, tout en leur donnant conscience des opportunités qui leur sont offertes dans une Europe multilingue.

Cette étude présente une sélection d'informations essentielles sur la question de l'apprentissage précoce des langues en Europe, touchant notamment à la recherche et aux bonnes pratiques dans ce domaine. Elle définit des principes pédagogiques et cerne les domaines à développer.

Avec l’aimable autorisation de la Commission Européenne.

Le résumé de l'étude (pdf, en anglais)

SILC, fort de son expérience, propose des programmes spécifiquement adaptés aux plus jeunes :

mercredi 23 avril 2008

L'anglais en Australie : le rêve quoi !

Mercredi 16 avril, SILC et le Wall Street Institute, en partenariat avec la librairie « Raconte-moi la Terre » à Lyon, ont organisé un « apéro-langue ». Dans une atmosphère très conviviale, les participants ont pu profiter de l’intervention de Frédéric VUILLEMOT, spécialiste de l’Australie chez SILC.
Ayant vécu personnellement une dizaine d’années sur ce pays-continent, il a fait partager sa passion pour cette destination et ses multiples possibilités de séjour à combiner : cours de langue ou études supérieures, jobs rémunérés (avec le programme Working Holiday Visa), stages en entreprises, etc.
L’Australie est non seulement une destination faisant rêver les aspirants aux voyages lointains et dépaysants, mais représente aussi la possibilité de vivre une expérience unique pour les étudiants français. Là-bas, l’économie australienne florissante, et la structure de SILC permettent d’accéder à de nombreux jobs très facilement et de partir en toute tranquillité grâce à des programmes ajustés aux besoins de chacun.

lundi 31 mars 2008

Apéro Langue

Venez nous rencontrer à un apéro langue à la Libraire du Voyage. Wall Street Institute et le SILC ont choisi de nous emmener en Australie !
Un bon moment de découverte à partager en anglais.

Mercredi 16 avril à 19h30 Apéro langue

Sur inscription

Entrée gratuite Librairie Raconte moi la Terre - Internet - Café

Angle des rues Grolée et Thomassin

LYON 2ème

- page 1 de 2