SILC - Passeport pour le monde

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Mot-clé - témoignage

Fil des billets

lundi 18 avril 2016

Margaux : retour sur son séjour en Australie

Australian High School | SILC

Margaux N., lycéenne de 17 ans, est partie l’été dernier en séjour Australian High School pendant 5 semaines. Elle nous raconte son aventure australienne, avec sa famille, à l’école, et pourquoi elle a choisi ce programme.

- Margaux, pourquoi as-tu choisi le séjour linguistique Australian High School ?
"J’avais envie de faire des progrès en anglais, et compte tenu des retours d’expériences autour de moi, je me suis dit que l’idéal était de ne pas se retrouver avec d’autres français. L'année d’avant j’étais partie en summer camp aux USA, c'était sympa, mais mes progrès en anglais ont été moyens. J'ai donc cherché une autre formule, une conseillère SILC nous a renseignés, et ce programme a convaincu mes parents."
 
- Dans quel environnement as-tu été accueillie en Australie ?
"Ma famille d’accueil vivait à Waikiki, à une heure au sud de Perth. C'est une ville proche de la mer avec beaucoup de maisons résidentielles "à l'américaine" ; mon lycée était à 10 min à pied de la maison. 
Au lycée, le port de l’uniforme était obligatoire, et nous devions avoir les cheveux attachés. C’était un lycée baptiste, donc la pratique religieuse est assez présente (prière le matin,...). Nous ne connaissons pas ça en France, mais cela ne m'a pas dérangé.
Au niveau des cours, les horaires étaient de 8h30 à 15h30. En fait, ce sont les élèves qui choisissent en début d'année les matières qu'ils veulent suivre. Ma correspondante, Angélique, en classe de 11th years (équivalent de la 1ère), avait choisi des matières plutôt pratiques (cuisine, arts plastiques, dessin, sport, informatique...), mais il y avait aussi de l'anglais et un peu de maths (niveau 5ème, donc facile !). Les cours ne sont pas du tout dispensés comme en France, du coup je n'ai pas eu l'impression d'être vraiment en cours, d’autant qu’ils se font beaucoup en groupe et il y a énormément d'échanges avec les professeurs... La musique y est même tolérée :)"
 
- Comment cela s'est passé avec la famille australienne qui t'a accueillie ?

"Ma famille d’accueil est originaire d’Afrique du sud, ils vivaient en Australie depuis 8 ans. Avant mon arrivée, SILC m’a envoyé l'adresse mail de ma famille, afin que je fasse connaissance. J’ai donc pu échanger bien avant le départ avec toute la famille : Nils le papa, Marina la maman, Angelique ma correspondante de 17 ans, et CJ, son frère de 13 ans. Puis Angélique m'a donné son email perso et nous avons communiqué presque tous les jours avant le départ. Donc quand je suis arrivée, on se connaissait presque déjà, et on avait beaucoup de choses en commun (musique, films, arts plastiques). J'avais apporté des petits cadeaux "made in France" sur le thème de Paris et du PSG pour le frère, ainsi que des spécialités locales : caramels, gâteaux, chocolats... Donc l'intégration s'est très vite faite !
De son coté, la famille avait bien préparé mon arrivée : ma chambre et aussi tout un programme d'excursions dans la région : promenade en bateau, visite de la prison de Fremantle, Rockingham, cinémas, un peu de shopping, le zoo de whiteman park,...
Depuis mon retour, je garde contact avec ma correspondante et on s’envoie des emails à peu près tous les deux jours. Elle espère venir en France l’an prochain."
 
- Au niveau de l’anglais, as-tu eu des difficultés pour communiquer ?
"Au début, pas facile de suivre les discussions. Mais les membres de la famille ont été très patients, et les gestes aident beaucoup ! Au lycée, tous les profs ont été vraiment sympas et m’ont aussi aidée. La prof d'Anglais me donnait des fiches de grammaire et de vocabulaire à mon niveau. Pour les autres matières, les cours  n’étaient pas comme ceux que l’on en suit en France : tout se faisait par la pratique, en groupe et à l'oral comme les cours de cuisine, de sport ou d'arts plastiques. Au bout de 3 semaines, les progrès étaient là, OUF !"
 
- Que retiens-tu de ce séjour ? 
"J'ai beaucoup progressé à l'oral en anglais, et je suis beaucoup plus à l'aise pour prendre la parole. Au niveau anglais écrit c'est un peu moins flagrant, mais ma moyenne a tout de même augmenté de 2-3 points par rapport à l'année dernière. Au niveau personnel je me suis fait une bonne amie, et j’ai découvert que la vie de lycéen australien, c’est beaucoup plus cool qu'en France :) !
Bref, tout était vraiment très bien, y compris le vol en A380 avec très peu d’escales, parfait pour moi qui n’aime pas l’avion ; et aussi Blandine, l’accompagnatrice SILC très présente : elle m’a appelée tous les 3 jours la première semaine pour savoir comment ça se passait, puis une fois par semaine ensuite."

Merci Margaux d’avoir partagé ton expérience !


Pour en savoir plus sur ce séjour : consultez le programme ou contactez une conseillère SILC au 0806 600 021.



mardi 24 mars 2015

3 semaines à Malte : le top pour concilier anglais et vacances !

Malte

Élodie, qui a maintenant 23 ans, a suivi un séjour SILC à St Julians à l’été 2012. Elle avait choisi un programme intensif à Malte (voir lien plus bas), avec l’objectif de pouvoir communiquer en anglais avec aisance. Elle est aujourd’hui clerc de Notaire en Haute-Savoie, et utilise l’anglais au quotidien pour échanger avec la clientèle étrangère (russes, anglais, koweitiens,...). Elle souhaitait également découvrir une destination inconnue, se détendre et s’amuser. En partant à  Malte, elle a pu concilier toutes ses attentes ; 3 ans après son séjour, elle revient sur son expérience.

SILC : Tu avais choisi un programme intensif avec 30 cours par semaine. Comment as-tu trouvé l'école, la formule, et qu'en retires-tu aujourd'hui ?


Elodie : “J’avais choisi ce programme SILC à Malte parce que j’étais incapable de tenir une conversation en anglais, d’où mon choix de séjour intensif.
Dès le départ, le staff de l’école est très accueillant et disponible. Ils essaient tout de suite de nous mettre à l'aise en organisant des dîners et pots de bienvenue.
Les professeurs étaient très sympathiques et ils nous incitaient à parler, même si on faisait des fautes. Ils m’ont encouragé à communiquer en anglais alors que j’avais peur et que je suis d’un naturel assez timide. Les cours sont vraiment basés sur l’oral et la conversation, tout en intégrant les règles de grammaire et d’écriture à connaître. Je pense que le fait que les cours soient en petits groupes, et que l’on ne connaisse pas les autres étudiants au départ, cela facilite la prise de parole. A l’issue du séjour, j'avais progressé de 2 niveaux sur l’échelle du CECRL, ce dont je suis fière !
Depuis ce séjour, j’ai beaucoup plus confiance en moi et je n’ai plus de difficulté à prendre la parole en anglais, que ce soit dans mon travail, ou lors de séjours à l'étranger.
J'ai compris que même si ma grammaire n'est pas parfaite et que mon vocabulaire pourrait être plus riche, il est toujours possible de se faire comprendre, et un anglophone apprécie l'effort fait de parler dans sa langue.”

SILC : Tu étais hébergée chez une famille d’accueil, qu’as-tu pensé de cette formule ?


Elodie : “Ma famille d'accueil a été parfaite et m'a fait découvrir la culture maltaise avec toutes ses influences et ses richesses. Elle s’est montrée très intéressée et compréhensive, et nous avons beaucoup échangé en anglais, ce qui m’a permis de le pratiquer en dehors des cours. La famille était toujours disponible pour répondre à mes questions, me proposait de participer à leurs sorties, etc… “

SILC : Tu aurais aussi pu partir en Grande-Bretagne, pourquoi avoir choisi Malte ?


Elodie : “Mon choix s’est porté sur Malte, car c'est l'endroit idéal pour étudier et passer des vacances en même temps : il y fait beau, il y a la plage, et l’ambiance est plutôt festive. Je dirais même que c'est le paradis pour une étudiante de 20 ans qui aime faire la fête ! Les clubs sont sympas et l'entrée est gratuite (ceci n'existe pas en France) !
Et puis Malte est une île magnifique : les plages sont superbes, et les monuments ont une architecture vraiment typique. J’ai particulièrement aimé ma visite à Gozo, et au Blue Lagoon. Et pour faire la fête, je recommande Paceville sans hésiter !
Bref, mon séjour a été incroyablement enrichissant  à tous points de vue, et j'en garde d'excellents souvenirs.
Je recommande cette expérience à tous ceux qui souhaitent progresser en anglais, en passant du bon temps.”

Merci Elodie !

>> Voir le séjour à Malte suivi par Elodie.

mercredi 1 octobre 2014

Sandrine, professeur d'espagnol : pourquoi elle choisit l'intégration scolaire pour ses voyages de classe ?

Voyage scolaire à Valence

Sandrine E. est professeur d’espagnol, originaire du Doubs. Chaque année depuis 11 ans, elle confie à SILC l’organisation de son voyage scolaire à Valence. Consciente que le voyage scolaire représente, pour de nombreux élèves, l’occasion d’un premier voyage à l’étranger sans leurs parents, elle cherche à favoriser la découverte culturelle et l’échange linguistique. C’est tout naturellement qu’elle a choisi une formule avec intégration scolaire, pour que ses élèves rencontrent des élèves espagnols de leur âge. Elle nous parle de ses expériences...

SILC : “Comment sont accueillis les élèves dans l’établissement espagnol ?”
Sandrine E. : “L’accueil qui nous est réservé dans le collège espagnol avec qui SILC nous met en relation a toujours été professionnel et très chaleureux. Le service qui gère les groupes scolaires étrangers, ainsi que l’organisatrice locale se ‘’mettent en quatre’’ pour qu’élèves et professeurs gardent un excellent souvenir de leur séjour.
Pendant les 5 jours à Valence, les élèves participent à 3 matinées de classe avec la professeur d'espagnol langue étrangère : elle leur propose des activités ludiques au cours desquelles ils travaillent des notions lexicales et grammaticales déjà abordées en classe en France, des jeux de rôle, etc... ils préparent avec elle les visites de chaque après-midi sous forme de mini conférence (je précise que ce travail de préparation est déjà amorcé en classe avec moi en France, avant le départ).”

SILC : “Quels sont les moments où les élèves français et espagnols peuvent communiquer ?”
Sandrine E. : “les élèves participent aux cours d'EPS avec les élèves espagnols (foot, basket ...), ce qui est l'occasion pour eux d'être en contact direct et de dialoguer avec des jeunes de leur âge. Ce sont les moments que les élèves préfèrent car pour la grande majorité, c'est la première fois qu'ils rencontrent des jeunes étrangers de leur âge ; le temps passé au collège est aussi l'occasion de rencontrer des élèves dans la cour de récréation, et d'échanger avec eux en dehors de la classe. Chaque année, certains élèves s'échangent leurs adresses email ou Facebook et continuent à s'écrire une fois de retour en France.”

SILC : “ Pourquoi privilégiez-vous ce type de voyage scolaire ? “
Sandrine E. : “A mon sens, cette formule présente de nombreux intérêts. Avant tout, c'est le meilleur moyen de donner du sens à l'enseignement et à l'apprentissage des langues vivantes.
C'est le moyen de faire prendre conscience aux élèves que le travail fait en classe de langues a des applications pratiques dans la vie de tous les jours.
C'est aussi offrir aux élèves une expérience collective en dehors du cadre scolaire et familial, c'est leur faire découvrir un mode de vie et un environnement culturel différents, que la très grande majorité n'aura plus l'occasion d'appréhender de retour en France.

SILC : “quel bilan vos élèves font-ils après ce voyage de classe ?”
Sandrine E. : “Je vois des sourires et des yeux qui pétillent comme je n'en avais jamais vus. Beaucoup me disent, une fois de retour en France, qu'ils ne rêvent que d'une chose : repartir au plus vite, qu'ils ont réalisé le rêve de leur vie !
Beaucoup prennent conscience que, malgré leurs deux seules années d'apprentissage de la langue, ils sont capables de maintenir une conversation en espagnol.
Pour moi, enseignante et responsable du projet, c'est et ce sera toujours ma plus belle récompense.”

C’est un fait : le contact linguistique apporte une dimension plus internationale au voyage et permet de découvrir la langue dans son contexte, en la pratiquant dans des situations de la vie quotidienne.
Pour beaucoup d’élèves, le voyage scolaire à l’étranger est l’occasion d’une première expérience hors du cadre familial, et une première découverte linguistique au-delà de la salle de classe. Autant qu’il soit profitable et que tous en gardent un excellent souvenir !

Pour en savoir plus sur ce séjour, consultez le programme détaillé, ou contactez SILC au 05.45.97.41.40.

jeudi 31 juillet 2014

Quand les élèves français rencontrent les élèves espagnols...

Voyage scolaire SILC : intégration dans un établissement espagnol à Valence

Sandrine E. est professeur d'espagnol, originaire du Doubs. Cette année, elle a organisé, en étroite collaboration avec Sylvie, qui gère les voyages scolaires en Espagne chez SILC, son 11ème séjour à Valence avec sa classe.

Avec à chaque fois la même formule : l'intégration dans un établissement scolaire espagnol. Elle nous partage son expérience :

- SILC : Quelles relations avez-vous avec le collège espagnol ?

- Sandrine E. : "J'ai organisé 11 séjours dans la région de Valence dans le même collège, et l'accueil a toujours été à la fois professionnel et très chaleureux. Le service qui gère l'accueil des groupes scolaires étrangers a toujours été à l'écoute, a toujours tout fait pour rendre les séjours les plus agréables qui soient, dans l'intérêt de tous. La correspondante locale avec laquelle j'ai le plus travaillé s'est toujours "mise en quatre" pour qu'élèves et professeurs en gardent le meilleur souvenir possible. Une amitié forte s'est nouée entre nous. Nous correspondons pratiquement chaque semaine, même en dehors de l'organisation du séjour."

- SILC : Quel est le programme de vos séjours ?

- Sandrine E. : "Pendant nos 5 jours sur place, les activités sont multiples : sur 3 matinées, les élèves sont en classe avec ma collègue, professeur d'espagnol langue étrangère : elle leur propose des activités ludiques au cours desquelles ils travaillent des notions lexicales et grammaticales déjà abordées en classe en France, des jeux de rôle... 

Tantôt ils sont en cours d'EPS avec les élèves espagnols (foot, basket ...), ce qui est l'occasion, pour mes élèves, d'être en contact direct et de dialoguer avec des jeunes de leur âge. Ce sont les moments que les élèves préfèrent car pour la grande majorité, c'est la première fois qu'ils rencontrent des jeunes étrangers de leur âge. 

Tantôt enfin ils préparent avec ma collègue espagnole les visites de chaque après-midi sous forme de mini conférence (je précise que ce travail de préparation est déjà amorcé en classe avec moi en France, avant le départ).

Le temps passé au collège est aussi l'occasion pour mes élèves de rencontrer des élèves dans la cour de récréation, d'échanger avec eux en dehors de la classe. Chaque année, certains élèves s'échangent leurs adresses mail ou Facebook et continuent à s'écrire une fois de retour en France."

- SILC - Quel est selon vous l’intérêt de ce type de voyage scolaire ?

- Sandrine E. : "A mon sens, il n'y a pas qu'un seul intérêt... tant ces séjours sont riches.

Avant tout, c'est le meilleur moyen, selon moi, de donner du sens à l'enseignement et à l'apprentissage des langues vivantes.

C'est aussi le moyen de faire prendre conscience aux élèves que le travail fait en classe a des applications pratiques dans la vie de tous les jours.

C'est offrir aux élèves une expérience collective en dehors du cadre scolaire et familial, c'est leur faire découvrir un mode de vie et un environnement culturel différents que la très grande majorité n'aura plus l'occasion d'appréhender de retour en France.

Chaque année, j'observe des élèves bavarder entre eux alors qu'en 4 ans au collège ils ne s'étaient jamais adressé la parole. Je vois des sourires et des yeux qui pétillent comme je n'en avais jamais vus.

Beaucoup me disent, une fois de retour en France, qu'ils ne rêvent que d'une chose : repartir au plus vite, qu'ils ont réalisé le rêve de leur vie !!

Beaucoup prennent conscience que, malgré leurs deux seules années d'apprentissage de la langue, ils sont capables de maintenir une conversation en espagnol.

Pour moi, enseignante et responsable du projet, c'est et ce sera toujours ma plus belle récompense."

Merci pour ce joli témoignage Sandrine, et bravo pour tous ces séjours réalisés avec SILC !

> Pour voir le programme type de ce séjour à Valence, cliquer ici.

 

mardi 4 février 2014

Londres, puis Dublin : l'expérience linguistique de Marie

Séjour étudiant à Londres

Marie P., 18 ans, est partie 2 semaines à Londres l'été dernier pour un séjour linguistique avec 20 cours d'anglais par semaine. Ravie de son expérience, elle repart le 28 juin avec SILC pour un nouveau séjour de 2 semaines à Dublin. Elle nous a partagé son avis sur son séjour SILC :

"Je suis partie à Londres 15 jours l'été dernier avec pour principal objectif d'améliorer mon anglais car je suis étudiante en communication. J'ai rapidement été charmée par cette ville multiculturelle, jeune et qui ne dort jamais ! Impossible de s'ennuyer : musées, parcs, pubs et autres sorties ont rythmé mon séjour. C'est une ville incroyable !!

Mon école était située en plein centre de Londres (entre Baker Street et Oxford Street), je logeais à 40 minutes dans une famille très sympa, chaleureuse qui m'a bien accueillie et conseillée pour les visites. C'est une expérience très enrichissante car les cours sont basés sur l'oral ce qui permet de progresser assez rapidement et j'ai rencontré des étudiants du monde entier.

Je conseille donc ce séjour à tous les gens curieux du monde qui les entoure, autonomes, sociables et qui aiment la vie nocturne ! 
Il est très difficile de décrire une expérience comme celle-là mais j'en garde de très beaux souvenirs, et je suis encore en contact avec trois amis rencontrés à l'école. 

Cette année j'ai donc décidé de retenter l'expérience dans une autre capitale : Dublin. J'espère à nouveau progresser en anglais car je  pense que c'est en s'amusant qu'on fait le plus de progrès !"

Marie P.
Merci Marie pour ce témoignage sympathique ! Et bon séjour en Irlande ;)

mercredi 11 septembre 2013

Jennyfer : son histoire avec SILC, du collège à la Sorbonne

Avis de Jennyfer - séjours SILC

"Durant mes premières années de collège rien n’était gagné d’avance !! L’anglais n’était pas ma matière préférée et je ne voyais pas l’intérêt de parler cette langue.
J’ai commencé par partir avec SILC au séjour à Margate (jolie ville de bord de mer) ;  nous étions 2 français dans la famille et je dois reconnaître que cela m’a rassuré mais cela m’a surtout permis de m’apercevoir que les cours suivi en France me permettaient tout de même de me faire comprendre.

Puis étant revenue avec une bonne expérience, je suis partie aux séjours «  Discover London » et « Usa – Canada », séjours intenses en découverte de villes et de paysages magnifiques, des communautés très différentes qui permettent d’acquérir une certaine ouverture d’esprit.

Mais «  la cerise sur le gâteau  » a été le High School New York, je ne peux pas vous raconter mes expériences sans vous parler de Kelly, mon amie américaine et fille de la famille d’accueil, j’ai passé un séjour extraordinaire à connaître ses amis, sa famille, son collège, ses professeurs, j’ai découvert une autre culture, une autre vie.
Kelly est venue me voir à Paris l’année dernière, nous sommes toujours en contact depuis 3 ans et je souhaite maintenant lui rendre visite à l’université de Miami où elle étudie actuellement.

Quant à moi, grâce à tous ces séjours, j’ai passé mon bac Littéraire avec brio, j’ai obtenu mon TOEIC avec succès et je suis admise à la Sorbonne en Licence d’anglais.

Maintenant je vois l’intérêt de parler anglais ! Et qui sait peut-être qu’un jour j’accompagnerai un groupe pour pouvoir leur faire vivre la même aventure et leur transmettre ma passion."

Jennyfer

mardi 18 décembre 2012

Aline : son avis sur le Club 4 de SILC

Club 4 SILC

Aline B., 17 ans et en 1ère S, originaire des Midi-Pyrénées, est partie avec SILC cette année, et a choisi le séjour Club 4 en Grande-Bretagne, dans le but de perfectionner son anglais. Elle nous livre son expérience avec ses mots et ses impressions.

"J'ai toujours rêvé de partir en Angleterre, pour perfectionner la langue, et aussi découvrir le pays et sa culture.
J'ai donc choisi de partir avec SILC car cela me semblait un organisme sérieux, avec des formules intéressantes, et à mon avis partir en totale intégration est le meilleur moyen pour apprendre et pratiquer l'anglais.  

J'ai donc choisi la formule "Club 4" car les cours le matin aident beaucoup pour la suite de la journée (je suis tombée dans un bon groupe de 4 français avec un super professeur). Le Club 4 est très bien organisé : il alterne cours, sorties et moments avec la famille. Le matin en semaine nous avions 4 heures d'anglais, mais contrairement aux cours du lycée on ne voit pas le temps passer, en fait c'était plus des débats sur des thèmes comme l'art, l'engagement, la guerre. Sans oublier des points de grammaire.
Le programme est vraiment très efficace car on parle, on lit, on écrit, on pense en anglais en totale immersion. Ma compréhension orale et mon expression orale ce sont énormément améliorées, car je suis très bavarde ! Les compétences écrites aussi. Si on veut partir en Angleterre il vaut mieux être a l'aise et oser car c'est comme cela qu'on apprend, même si on a peur de faire des fautes. 

Le reste de la journée était partagée entre diverses activités : on a visité Plymounth, Torquay, Exeter, Newtown Abbot, on a fait du shopping, du badminton, du patin à glace,... et le soir nous rentrions chez nous dans la famille anglaise (géniale aussi !).
On avait aussi deux jours libres avec notre famille ce qui était très bien pour apprendre à nous connaitre. Ma famille était vraiment parfaite, super agréable et accueillante. Ils me manquent beaucoup. 

Plusieurs choses m'ont surpris pendant mon séjour : la conduite à droite, les jeunes anglais(e)s qui semblent beaucoup plus indépendants que les français, et le fait qu'ils portent tous un uniforme pour aller en cours, ce qui n'est pas si mal.
J'ai beaucoup aimé la nourriture qui est délicieuse : les tea cakes sont vraiment une merveille !   

Ça été terrible de devoir rentrer en France, et je repartirai avec plaisir !"

Aline B.

Merci Aline :-) !


Pour connaître le détail du séjour Club 4 auquel a participé Aline, cliquer ici.

jeudi 1 mars 2012

Lorsque le “virus SILC” se transmet de génération en génération

Destinations séjours linguistiques

Ils sont nombreux les parents qui sont partis avec SILC dans les 80’s, et se souviennent de leur séjour avec émotion. Peut-être êtes-vous aussi de ceux qui se sont créé des souvenirs grâce à SILC, et nous contactent aujourd’hui pour faire partir à leur tour leurs enfants en séjour linguistique ?!

Lorsque le virus des séjours linguistiques SILC se transmet de mère en fils - Sandrine A, une maman qui vit aujourd'hui au Togo, nous partage son expérience :

Souvenir de voyages SILC

Je suis partie 5 années de suite avec SILC, de 1985 à 1989, de la classe de 5ème à la 1ère. Les 3 premières années, je suis allée dans le Sussex, à Chichester exactement pour des séjours "Classique" de 3 semaines, je suis même retournée deux fois dans la même famille, ils étaient si gentils.
Vivant en Afrique, j'avais besoin de retrouver mes repères et le fait de retourner au même endroit, ça me rassurait. J'ai adoré ces 3 années, les groupes étaient bien encadrés, l'ambiance excellente, l'organisation impeccable.

En seconde, j'ai traversé l'Atlantique et je suis allée en Floride, près de Tampa dans une famille pour un séjour "Bain linguistique" total de 4 semaines. Ma famille encore une fois était adorable, ils se sont bien occupés de moi mais j'ai trouvé le séjour un peu long, je ne voyais mes camarades français ainsi que notre encadrant qu'une fois par semaine.

La dernière année, celle avant le bac, il fallait que je sois "au point" ; je suis partie à Washington DC avec la même encadrante que j'avais eue précédemment, Jacqueline, pour un séjour "Classique”. Je suis tombée dans une famille de 5 enfants, j'avais ma propre chambre, ma salle de bain, la maison était luxueuse, ils m'accompagnaient en cours tous les matins, on nous déposait le soir; les après-midi, on faisait du sport, des excursions ou bien des visites de monuments historiques, de musée, du shopping aussi. J'ai adoré ce séjour, la liberté qu'on avait tout en étant bien encadré. Un merveilleux souvenir !!!

Malheureusement, toutes mes photos sont en France et je vis actuellement au Togo.

J'ai donc gardé un excellent souvenir de SILC et c'est tout naturellement que j'ai vérifié que ça existait toujours quand mon fils a eu 12 ans, en 5ème."

La relève est assurée !

"Thibault a été partant tout de suite car il m'avait entendu parler de mes séjours avec beaucoup d'émotion. Nous avons choisi une formule "Classique" dans le sud de l’Angleterre, les Cornouailles, ça me semblait parfait !

On a eu quelques petits problèmes de logistique lié à un changement imprévu de famille, nous n’avions pas ses nouvelles coordonnées et je n'ai pas pu parler à mon fils pendant 3 jours. Il n'avait pas trouvé de cabine téléphonique pour m'appeler avec la carte de téléphone, son portable était coupé, bref...

Thibault a néanmoins passé un excellent séjour, il a eu des responsabilités, le fait de prendre le bus tout seul dans une ville inconnue et en anglais en plus, c'était énorme pour lui.

Il est revenu "transformé", et à la descente du train, il m'a dit " je veux repartir l'année prochaine" !

Voilà notre histoire à tous les deux, sans omettre les progrès en anglais, la facilité d'élocution, la faculté d'adaptation !”

Thibault repart avec SILC cet été pour un séjour Classique en Angleterre, la saga familiale avec SILC a trouvé une relève :-) !

Merci Sandrine de nous avoir parlé de vos voyages, merci pour votre confiance, et excellent séjour à Thibault pour cet été !

Si vous avez vécu des expériences similaires et que vous souhaitez témoigner, contactez-nous !


mercredi 14 décembre 2011

Cyrielle A. : son séjour aux USA pour améliorer son anglais


Lire la suite...

jeudi 1 décembre 2011

Une année en France : le témoignage d'Ozgur

Ozgur-etudiant-france-SILCSILC fait voyager les jeunes français en France et à l'étranger, et accueille également chaque année des jeunes étrangers qui souhaitent perfectionner leur français.

Voici le témoignage d’Ozgur Osman A., 16 ans. Il est originaire d’Ankara en Turquie, et a décidé de venir en France pour une année scolaire, pour améliorer son niveau en francais. Il séjourne actuellement dans une famille bretonne qui vit à Guers, à mi-chemin entre Rennes et Vannes, à l'orée de la forêt de Brocéliande.

SILC : Bonjour Ozgur, peux-tu nous expliquer pourquoi tu as souhaité venir en France, ce qui t'a marqué depuis ton arrivée et comment se passe ton séjour ?

Ozgur : “J’apprends le français en Turquie depuis 3 ans, mais je voulais m’améliorer. Je voudrais devenir guide touristique et j’aime beaucoup voyager, aussi ça me servira plus tard. Mon père a cherché quelques organismes sur Internet et a trouvé SILC. Ça s’est passé très vite ensuite, je suis arrivé en France le 3 septembre 2011, et je repars le 17 juin 2012.
Le premier jour où je suis arrivé, c’était très difficile, j’étais séparé de ma famille d'origine, et les transports en France sont compliqués, pour aller de Paris à Rennes j’étais stressé, j’étais tout seul, je ne connaissais pas bien la langue. Puis j’ai rencontré ma famille d’accueil, ils m’ont bien accueilli, ils sont sympathiques, et de jour en jour je me suis habitué.
L’école où je vais en classe est à 5 minutes de marche, je m’y suis fait des amis, au début je trouvais que les professeurs parlaient très vite, mais finalement c’est comme en Turquie avec les différents professeurs que j’ai eus. J’étais très ému le premier jour, et puis finalement je me suis bien intégré.
Au début j'étais surpris par les repas en France qui sont différents : en Turquie au petit déjeuner on mange du fromage, des oeufs, du miel, et en France on boit du café ! La maman de ma famille d’accueil m’a dit que je pouvais me servir et manger ce que je voulais, donc au début j’allais dans le frigo pour prendre du fromage ; et puis finalement maintenant je mange de la brioche et du Nutella !
Là où j'habite en Bretagne, c’est la campagne ; en Turquie j’habite à Ankara la capitale, donc beaucoup de bruit, ici c’est très calme, il y a des vaches, j’aime bien la campagne
."

Quels conseils donnerais-tu à ceux qui voudraient partir ?
Il faut être très patient : le premier jour, j’avais envie de repartir en Turquie, c’était très difficile. Les jours suivants aussi ont été durs, mais je le savais avant d’arriver : s’habituer aux repas, à la culture et aux habitudes de la famille d’accueil prend du temps.

Deuxièmement, il faut s’intégrer avec les gens autour, la famille et les amis, pour pratiquer la langue et apprendre du vocabulaire ; chaque expression nouvelle que j’apprends est un truc en plus pour moi. Au début c’est plutôt moi qui devait aller vers les gens pour communiquer, il fallait oser et entamer le dialogue.

Enfin je pense qu’il ne faut pas trop parler avec sa famille d’origine, sinon ça augmente le sentiment de manque. Et puis il faut aussi profiter de ce temps là, l’année prochaine je ne serais plus en France, je regarde toujours l’angle positif, comme “Polyana”, une petite héroïne connue en Turquie.”

Merci Ozgur pour ce témoignage, et bravo pour ton niveau en français !

jeudi 24 novembre 2011

Un frenchy en Grande-Bretagne

cours-anglais_SILC_etudiant-grande-bretagneJean-Henri est un étudiant de 21 ans ; il est parti vivre en Grande-Bretagne pour 2 mois 1/2 avec l'objectif d'améliorer son anglais. Il est actuellement dans une résidence et suit des cours dans une école de Bournemouth, station balnéaire sur la cote sud anglaise, qu'il a choisi pour son cadre privilégié. Il s'est prêté au jeu des questions/réponses pour nous partager son expérience :

SILC : Bonjour Jean-Henri, peux-tu nous dire comment s’est passé ton arrivée sur place, tes premières impressions ?
Jean-Henri : Lorsque je suis arrivé, j'ai directement apprécié la ville et ses habitants. Je me rapidement fait des amis au sein de mon hôtel d'étudiants. J'avoue ne pas trop avoir eu de rapport avec les Anglais, je suis plus resté avec les rencontres de l'école et de l'hôtel.

SILC : Comment se passent les cours d'anglais ?
J-H. : Les cours sont très instructifs et ludiques, de jour en jour, je sentais que je mon anglais s'améliorait, mais je pense que les cours ne font pas tout, il y a 50% de théorie en cours, mais les autres 50% restants s'apprennent en dehors de l'école, lorsqu'on parle avec les habitants ou que l'on sort le soir.

SILC : Qu'est-ce qui te plaît le plus en Angleterre ?
J-H. : Les transports sont plus simples je trouve, il y a plus de taxis, les bus sont plus agréables. Les gens sont aussi plus chaleureux qu'en France je trouve.

SILC : Et y-a t-il quelque chose qui te déplaît en Angleterre ?
J-H. : Ce qui m'a le plus gêné, c'est la nourriture, je n'apprécie pas la nourriture Anglaise, que je trouve peu variée et trop grasse...!

SILC : Qu'attends-tu de ce séjour, a-t'il un rapport avec ton projet professionnel ?
J-H. : Mon objectif est de savoir parler couramment Anglais, et que je rencontre des personnes issues d'une autre culture. J'aimerais ensuite partir étudier dans une école au Canada ou aux Etats-Unis.

SILC : Et enfin, pourquoi as-tu choisi SILC pour faire ton séjour ?
J-H. : J'ai choisi SILC via internet, j'étais assez pressé de trouver un organisme et SILC m'avait l'air d'être le plus sérieux ; les organisatrices que j'ai eu au téléphone était très professionnelles, ce qui m'a encore plus poussé vers vous dans mon choix.

Merci Jean-Henri pour ton témoignage, ainsi que les photos. Nous te souhaitons une excellente fin de séjour, profites bien de tes dernières semaines !

Pour voir le programme suivi par Jean-Henri, cliquez sur ce lien : Ecole de Bournemouth, Grande-Bretagne

jeudi 10 novembre 2011

Séjour linguistique One to One à Barcelone

One-to-one-espagne-SILCPrincipe du séjour One to One

Le principe du séjour linguistique One to One, c'est une immersion complète du participant 24h/24 dans une famille d'accueil ; l'un des parents d'accueil, habilité à enseigner sa langue, lui dispense des cours particuliers sur la base de 10 ou 15 cours de 55 minutes par semaine. Le participant vit au rythme de la famille, participe aux activités et sorties quotidiennes pour s'immerger complètement dans la culture et la langue du quotidien.

L'association cours + complète immersion dans la langue est, pour les jeunes motivés, l'assurance de faire des progrès, même sur une courte durée.

La maman de Thomas N., 16 ans, parti 8 jours à Barcelone pendant les vacances de Toussaint, nous indique qu'il avait le ressenti avant son séjour le besoin urgent "d'améliorer ses connaissances en langues étrangères". Depuis son séjour, "il a pris conscience de la nécessité de connaître les langues étrangères pour son avenir professionnel".

Ils ont choisi SILC pour la "très bonne réputation de l'organisme au sein des « anciens » du Comité d’entreprise", et Barcelone car Thomas avait un "besoin important d’améliorer son Espagnol". Le choix du séjour en "One to One" s'est donc révélé être la meilleure option compte tenu des objectifs poursuivis par Thomas.

Témoignage sur un séjour One to One

"Thomas est revenu enchanté, en ayant le sentiment d’avoir énormément progressé, il est très fier de lui. Il ose s’exprimer, le sentiment de gêne, de blocage a « sauté ». Il a été très bien encadré et « pris en main » tout en lui laissant une certaine liberté (le plaisir de se reposer le matin par exemple). La famille d'accueil espagnole avait une bonne connaissance de la psychologie des adolescents. Il a aussi été ravi d’avoir une chambre avec salle de bain et wc rien que pour lui !
La famille a organisé de nombreuses sorties avec lui, elle était très gentille et à l’écoute. C'était une famille très accueillante, Thomas est désormais dés-angoissé à l’idée de partir à nouveau dans une famille étrangère. "

Les familles d'accueil sélectionnées par SILC et ses partenaires locaux dépendent en effet du dynamisme de celle-ci, et de son envie de partager et faire découvrir sa culture. Nous sommes ravis que le séjour de Thomas ait été profitable, et comme le dit sa maman, "il a bien amélioré ses connaissances en espagnol, nous verrons les résultats lors des prochaines échéances scolaires, mais, en attendant, il est prêt à repartir très vite à l’étranger !".

L'objectif de Thomas est donc atteint doublement : des progrès dans sa pratique de la langue, et le goût de découvrir encore ce qui se passe en dehors de nos frontières. Voilà un retour qui résume parfaitement l'ambition que SILC poursuit à travers ses différents programmes !

Les programmes One to One sont ouverts du CM1 à la Terminale, et proposés dans plusieurs destinations :

lundi 7 novembre 2011

Héloïse : son séjour de 3 semaines entre LA, SF et Las Vegas

Héloïse, une lycéenne française, est partie cet été pendant 3 semaines pour un séjour itinérant (Anglais + West Coast), à la découverte de 3 grandes villes de l'ouest américain (San Francisco, Los Angeles et Las Vegas). Elle s'est livrée au jeu des questions/réponses pour nous parler de son voyage :


SILC - Tout d'abord, pourquoi avoir choisi SILC pour faire ce voyage ?

Héloïse : J'ai choisi SILC pour faire ce voyage car, ayant regardé les programmes de plusieurs organismes, c'était le seul qui correspondait à mes attentes. En effet, je voulais faire un voyage itinérant pour visiter le pays mais aussi rester dans une ville afin de me plonger dans la vie américaine.

Sejour SILC West Coast USA- Pourquoi ce séjour ?
H. : J'ai choisi ce séjour car la West Coast m'a toujours donné envie d'y aller. Tous ces paysages, immenses et présents nulle part ailleurs, me faisait rêver depuis toute petite. Alors, avoir la chance de visiter des parcs américains tels que Yosemite, la Death Valley ou encore le Grand Canyon mais aussi des villes légendaires comme San Francisco, Las Vegas et Los Angeles, comment ne pas vouloir y aller!

- Au niveau de la langue, comment ça s’est passé ? As-tu le sentiment d’avoir progressé en anglais ?
H. : Quand on fait ce genre de voyage il ne faut pas s'attendre a passer d'un niveau d'anglais très bas (comme moi) à un niveau excellent voir devenir bilingue car nous n'avons passé que quelques soirées dans une famille américaine et nous n'avons eu que quelques cours d'anglais. Le reste de voyage nous l'avons passé dans un groupe français donc nous ne parlions pas anglais tout le temps. Je pense que pour vraiment progresser en anglais il faut faire un voyage en immersion, mais ce voyage m'a permis quand même d'améliorer mon accent, d'avoir un vocabulaire plus étendu et d'être plus sûre de moi quand je parle anglais.

- Combien étiez-vous dans le groupe ? Tous des français de ton âge ?
H. : Nous étions 7 jeunes et il y avait 2 accompagnateurs avec nous ce qui est une chance car être un petit groupe permet de faire beaucoup plus de choses ! Notamment de prendre les transports en commun à San Francisco et donc de faire beaucoup plus de visites !

- Qu’as-tu le plus aimé ? 
H. : Je crois que résumer ce que j'ai aimé est impossible car mon voyage était incroyable! Mais j'ai quand même quelques préférences comme la prison d'Alcatraz, Fisherman's Wharf, Lombard Street et le Golden Gates Bridge à San Francisco, le strip et le tour en limousine à Las Vegas mais ce que j'ai préféré c'est quand même le parc Yosemite, la Death Valley et le Grand Canyon.

- Quel souvenir garderas-tu de ton séjour ?
H. : Le souvenir que je garderais ? Celui d'avoir réalisé mon rêve et celui d'avoir passé des vacances incroyables en compagnie de personnes géniales avec qui j'ai gardé contact.


Merci Héloïse pour tes superbes photos et ton témoignage !


Note : le séjour "Anglais + West Coast" est reprogrammé pour l'été 2012 - plus d'infos auprès du Service Conseils et Réservations au 0806 600 021.

lundi 17 octobre 2011

Maëva : mission éducation en Thaïlande

Maëva, 24 ans, est partie pendant 3 semaines avec SILC cet été pour un séjour solidaire en Thaïlande, à 142km au nord de Bangkok, dans la province de Sing Buri. Actuellement étudiante en Master 2 de psychologie, ce séjour a été bénéfique pour son projet professionnel, de par l'intérêt qu'il présente "sur l'ouverture et le fonctionnement de l'humain".

Sa mission au cours du séjour était principalement éducative, et elle a pu y faire la connaissance d'autres volontaires en séjour en même temps qu'elle.

Logement volontaires et village Thailandais

Maëva a accepté de témoigner de son expérience, et s'est livrée avec plaisir au jeu des questions/réponses :

SILC - Comment as-tu eu l’idée d’un voyage solidaire ?
Maëva - "Je cherchais à partir faire du volontariat depuis des années, car je pense que c'est vraiment une super expérience personnelle. J'ai de nombreux amis qui sont partis comme volontaires et qui ont adoré, donc j'ai voulu essayer !"

SILC - Pourquoi la Thaïlande ?
Maëva - "C'est une des destinations en Asie où pendant la période août - septembre, c'est la mousson, mais pas le déluge ! Par ailleurs, je voulais aller en Thaïlande depuis très longtemps, donc c'était l'occasion !"

Thailande-ecoleSILC - Quelle était ta mission exactement ?
Maëva - "J'ai enseigné l'anglais dans une école locale et un orphelinat, où j'ai également participé à la rénovation d'une salle de classe !"

SILC - Au niveau de la langue, comment ça s’est passé ?
Maëva - "C'était  dur au début car je ne parlais pas très bien l'anglais, alors que tous les autres volontaires (européens en majorité) parlaient très bien anglais ! Mais ce séjour m'a permis d'améliorer mon niveau, c'était aussi le but...!"

SILC - Quelles sont les coutumes locales / les différences culturelles avec la France qui t'ont le plus marqué ?
Maëva - "Ce qui m'a le plus dépaysé c'est la générosité des Thaïs. Nous étions dans un petit village au fin fond de la Thaïlande, au milieu des rizières, et la population nous a vraiment bien accueillis. Ils étaient enchantés de nous faire découvrir leur cuisine, leurs coutumes bouddhistes (comment prier dans un temple par exemple) et leurs traditions (festivals,...)."

SILC - Qu’as-tu le plus aimé ? Le plus détesté ?
Maëva - "Ce que j'ai le plus aimé c'est la nourriture Thaï qui est très épicée ! Je n'ai rien détesté, c'est un pays magnifique...!"

SILC - Quel souvenir garderas-tu de ton séjour ?
Maëva - "Une expérience personnelle magnifique et de belles rencontres, aussi bien avec des volontaires qu'avec la population".

Thailande-orphelinat et classe

Merci Maëva de nous avoir partagé ton expérience, en espérant qu'elle t'ai donné un peu plus le goût des voyages et de la découverte :-) !

Légendes des photos : 

1. "Twin house" où étaient logés les volontaires 
2. Le village proche de la rivière Chao Phraya
3. L'école locale
4 et 5. L'orphelinat et une salle de classe

vendredi 26 août 2011

Miyuki à San Francisco : « Bilan du séjour » - 3/3

Suite et fin des aventures de Miyuki …

« Enfin, les familles sont bien choisies et adorables. Si vous avez de la chance, la famille vous emmènera faire un tour dans la ville et vous laissera suffisamment de temps libre, ce qui permet des sorties le week-end  pour rejoindre le groupe, par exemple.  

Il faut donc les remercier, ainsi que Pascale, notre superbe accompagnatrice pleine d’humour, et la guide Michelle (aussi professeur à l’école) : sans elles, ce voyage n’aurait pas été le même !

Groupe-San Francisco
San Francisco est une ville si incroyable qu’on pourrait en parler pendant des heures et l’illustrer avec des millions de photos, mais il faut un terme à tout. L’idéal c’est que vous alliez la visiter vous-même avec un programme aussi complet que celui-ci et croyez-moi, vous ne serez pas déçus !
»

 

Miyuki 

 

Cliquez pour revoir les épisodes précédents : 1/3 - "Premiers pas dans la ville" et 2/3 - "A voir et à faire"


Le séjour « Discover San Francisco » est reconduit chaque été chez SILC, sur 2 sessions : une en juillet, la seconde en août. Il combine cours de langue en groupes internationaux, hébergement en famille et de nombreuses excursions pour découvrir la ville et ses curiosités.
Pour les séjours 2012, il est conseillé de réserver avant le mois d’avril – renseignements auprès de notre service Conseils & Réservations au 05.45.91.41.60.

jeudi 25 août 2011

Miyuki à San Francisco : « A voir et à faire » - 2/3

...Suite du premier épisode publié hier "1ers pas dans la ville"

« Chaque quartier de la ville a son histoire et vaut le détour,  on ne finit jamais de prendre plaisir à admirer San Francisco en long, en travers et en large. (Castro, Chinatown, Little Italy, Japantown, etc.). C’est une ville qui en cache beaucoup et donne le goût d’y revenir, ne serait-ce que pour redécouvrir ou simplement découvrir les petites choses que l’on n’a pas eu le temps d’apercevoir. On plonge dans les années hippies à Haight Ashbury tandis qu’on est pris par les frissons d’un passé glauque des prisonniers pendant la visite d’Alcatraz. Il faut avoir l’esprit ouvert et l’envie de découvrir. Dès lors, vous serez conquis ! 

Lombard street-San FranciscoEnfin, pour les sportifs, les activités physiques seront au rendez-vous : on voyage en Muni, Bart, Bus ou encore Ferry (avec une splendide vue sur la ville qui s’efface au fur et à mesure de l’horizon) certes, mais on marche également beaucoup ! De longues montées (typiques à SF) nous mènent aux célèbres maisons Victoriennes et visiter tout en se baladant plusieurs heures permet de voir beaucoup de choses - et de s’accorder encore plus de friandises Américaines en fin de journée !
gourmandises-San Francisco
N’oublions pas non plus que San Francisco est une ville d’art et à chaque coin de rue, tenez-vous prêt à rencontrer quelconque œuvre d’art et elles sont toutes aussi impressionnantes les unes que les autres. (Les statues en cœur à Union Square ou les fameuses peintures murales à Mission Street).

À San Francisco, il faut profiter de la vie Américaine ! En plus du shopping, de nombreuses pâtisseries, fast-food et autres bêtises alimentaires sont à votre disposition et… à proximité ! Notamment près de l’école et sur Market Street à la sortie immédiate de la station Montgomery. »


Miyuki 

A lire demain : « Bilan du séjour à San Francisco »

mercredi 24 août 2011

Miyuki à San Francisco : « 1ers pas dans la ville » - 1/3


Photo-MiyukiMiyuki est partie en séjour linguistique « Discover San Francisco » avec SILC cet été, avec un petit groupe de français et une professeur d’anglais, Pascale. Elle revient sur ses 3 semaines de séjour, et nous partage ses sentiments et découvertes. Découvrez ses premières impressions ici, et revenez demain pour lire la suite !

« AWESOME ! – C’est probablement le premier mot qui nous sort lorsque l’on revient d’un voyage aux Etats-Unis, ou plutôt après trois semaines passées à San Francisco avec SILC.  Pour ceux qui ne sont jamais parti en groupe, partir avec SILC durant plusieurs semaines ne seront pas déçus et n’auront qu’une hâte : repartir, ce qui est mon cas. Trois semaines dans une seule ville, pour certains cela paraît trop long pour d’autres, on aurait tendance à s’ennuyer : c’est faux ! Les journées sont très bien réparties et les activités parfaitement choisies.

Ville-San Francisco

Le matin, on se réveille pour trois heures de cours (on ne peut pas non plus être en vacances toute la journée !) mais rien de trop scolaire et avec une bonne ambiance. Ensuite, après-midi avec des activités utiles et instructives animées par une accompagnatrice géniale et hors pair (Pascale) ainsi qu’une guide adorable (Michelle). Contrairement à d’autres groupes de Français, nous n’avons pas eu le malheur de subir quatre après-midis consécutifs de visite de musées !  Nos visites étaient touristiques et intéressantes. (Cable Car, Golden Gate Bridge, Chinatown, Mission & Murals, Alcatraz, Berkeley University, Ocean Beach, Telegraph Hill, Sausalito, AT&T Park, etc...). Trois semaines, c’est la durée idéale pour voir et découvrir les éléments principaux d’une ville comme San Francisco et une semaine de plus n’aurait pas été de trop selon moi. Avec deux jours de temps libre, le week-end et à la fin des activités, nous sommes tous devenus des experts du centre et des shopoholics presqu’incurables !  Avec la bonne entente du groupe, les moments libres sont d’autant plus appréciés, qu’ils se passent dans le centre commercial Westfield ou posés à Union Square.  

Nature-San FranciscoLa seule chose qu’on pourrait reprocher à San Francisco, c’est son climat. Nous avons tous été surpris par le vent et le brouillard assez fréquent et désagréable. Mais on s’y fait vite, et les jours de soleil sont quant à eux parfaits et surtout pas trop chaud, ce qui est génial. Une fois habitués, le mauvais temps n’est absolument rien comparé à la splendeur des paysages, entre l’océan, les montagnes et la ville urbaine. San Francisco est une grande ville active dans laquelle on apprécie prendre un bon bol d’air. Idéal pour ceux qui aiment la ville et une vie cosmopolite, sans pour autant être dans la pollution et avec un brin de nature. San Francisco n’est pas une campagne perdue au milieu de nulle part et pourtant, la biodiversité de la faune et de la flore est impressionnante en plus des paysages et des hauteurs surprenantes. Le Golden Gate Park en est le meilleur exemple pour illustrer ce fait. » 

    

Miyuki 

A lire demain : « A voir et à faire à San Francisco »

vendredi 15 juillet 2011

Elle est partie en séjour avec SILC et témoigne

AlexiaAlexia est partie à plusieurs reprises avec SILC en séjour linguistique. Elle nous a partagé son expérience :

"J'ai commencé à me lancer dans l'aventure SILC à 14 ans en partant à Londres, logée dans une famille d'accueil. C'etait la première fois que je partais aussi loin et aussi longtemps de ma famille ! C'était un peu dur mais une fois sur place on est en totale immersion, on oublie complètement la France grâce à la famille d'accueil, aux cours et aux nouveaux amis que l'on se fait. Au final, le retour en France est plus difficile que l'aller ! On y laisse ses nouveaux amis... Expérience GE-NI-ALE! 

Je remets ça à 15 ans sur l'Ile de Malte, logée en hôtel 4* et cosmopolite. On s'y sent bien et on parle toujours l'anglais. Nos journées alternaient cours, visites, plages et sorties organisés par l'école de langues. C'est vraiment super, on ne veut pas en repartir... Retour à la grisaille Parisienne difficile, une fois de plus...

Enfin, dernier voyage avec SILC de l'autre côté de l'Atlantique... New-York City. Rien que l'arrivée à l'aéroport est grandiose.. On sent tout de suite l'immensité de la ville! C'est magnifique, on se sent tout petit... Les cours et les visites de lieux mythiques remplissaient nos journées. Un séjour fatiguant mais qu'importe, tellement enrichissant !

Bilan : on sort grandi de ces expériences.

Les expériences SILC ont amélioré ma culture générale, ma confiance en moi et mes compétences en anglais. Maintenant j'ai le goût de l'aventure et du voyage, je poursuis mes études en Langues Etrangères Appliquées afin de pouvoir découvrir encore de nouveaux pays, et pratiquer mon anglais. 

Si c'était à refaire: BIEN SUR!! Sans aucune hésitation...!"

Alexia envisage de poursuivre par une année d'étude en Australie, nous lui souhaitons encore beaucoup de beaux voyages et de belles découvertes !

Merci Alexia pour ce témoignage.

mardi 31 août 2010

PARTAGEZ AVEC NOUS VOS PLUS BELLES PHOTOS !!

     

Vous avez des photos ou des vidéos sympas, insolites et originales de votre(vos) récent(s) séjour(s) avec SILC ?? Nous adorerions les voir !

Vos plus beaux clichés pourraient bien apparaitre dans une ou plusieurs de nos 7 brochures annuelles, ou dans Planet-SILC (notre newsletter mensuelle), ou bien sur notre site Internet ou encore sur notre page Facebook !!

Pour envoyer vos réalisations favorites, contactez-nous sur silco@silc.fr

N'hésitez pas également à nous faire parvenir vos témoignages et vos impressions sur votre(vos) voyage(s) SILC.

Un grand merci pour votre participation !

A bientôt,


SILCO Le Voyageur




Crédits photos : copyright Gary Scott, Gözde Otman, Kristian Rasmussen, Harrison Keely, Brandon Blinkenberg

vendredi 30 juillet 2010

18 ans et déjà un carnet de voyage bien rempli...

"Grâce à SILC j'ai pu découvrir trois pays qui m'étaient inconnus. Mon premier voyage linguistique était à Londres alors que je n'avais que 14 ans, une première.

Expérience loin de chez moi, expérience réussie ! J’étais logée en famille d'accueil chez une femme seule. Il fallait donc beaucoup parler pour éviter les "blancs" et j'allais en cours d'anglais tous les matins. Alors en deux semaines, j'ai énormément progressé en anglais. Le fait d'être dans une famille m'a également fait découvrir au plus profond la culture anglaise : les dîners à 18h30, les sandwiches pour le déjeuner, les English breakfasts... Les familles sont très accueillantes, la culture est très intéressante.
L'expérience était un tel succès que j'ai voulu la renouveler l'année suivante dans un tout autre pays : Malte ! Une toute petite île très ensoleillée, au charme incontestable et pourvue d'une ambiance fun en hébergement collectif. Attention, un super hôtel ! Notre programme du séjour se partageait entre les cours, les visites et la plage. Sans oublier les sorties nocturnes organisées par l'école où nous avions les cours, une très bonne école avec des professeurs locaux très compétents, les classes étaient cosmopolites (j'ai fait connaissance avec des Russes.) Les cours étaient très intéressants et riches humainement parlant. A Malte, c'est une toute autre culture qu'à Londres. Ici, la vie est beaucoup plus latine. On mange tard et on aime faire la fête très souvent. Voici quelques conseils pour faire un séjour parfait à Malte: s'amuser, profiter et ne surtout pas oublier la crème solaire !

Enfin, mon dernier voyage avec SILC : New Yor City, The Big Apple ! A la base nous devions être logés dans une famille mais finalement nous étions en hôtel. Ce changement de logement n'a pas été gênant en ce qui concerne l'apprentissage de l'anglais car nous avions des cours le matin avec de très bons professeurs. Pas gênant non plus quant à la visite de la ville, Anne notre accompagnatrice a su nous la faire découvrir et le programme SILC était conçu pour nous montrer les lieux les plus importants de New York (Ground Zero, la statue de la liberté, Ellis island...). Aller à New York est très intéressant. C'est une culture différente d'ailleurs. On s'en fait plein d'idées grâce aux films et séries. Idées parfois vraies, parfois fausses. C'est réellement une ville avec une grande histoire et une grande culture. C’est une ville à découvrir et où il faut se faire sa propre idée.

Mes trois voyages ont été différents par leur culture, leur architecture... Mais ils ont aussi des points communs, tout d'abord, j'ai constaté à chaque rentrée scolaire une nette progression en anglais, une confiance en moi plus franche et un enrichissement de ma culture générale en découvrant chaque monument, ville ou histoire à travers les voyages. Aussi à chaque voyage, des rencontres inoubliables avec des locaux, des accompagnateurs et des jeunes venus comme moi effectuer un séjour. Ces trois voyages sont de très belles expériences humaines. A refaire sans hésiter.

SILC a sûrement influencé mes projets d'avenir, je souhaite devenir hôtesse de l'air et agrandir encore ma culture étrangère et générale. Je suis aujourd'hui en faculté de langue (Anglais-Indonésien) alors pourquoi pas un jour retenter l'expérience SILC, en Asie ? Ma confiance est toujours la même, à 100% depuis 2006."


ALEXIA L.

Copyright SILC Alexia L.

Autres billets à voir : Étudiants à l'international

Nouveau catalogue 2010-2011

Etudiants, quoi faire à la rentrée ?

- page 1 de 3